ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Juillet 2019

SANTE - Publié le 09/05/2019 à 21:15


Les élèves victimes de harcèlement scolaire seraient de plus gros consommateurs d'analgésiques


AFP

Une étude réalisée auprès d'écoliers en Islande montre que l'utilisation d'analgésiques s'avère plus importante chez les élèves victimes d'intimidation. La différence restait significative y compris en tenant compte de l'intensité de la douleur ressentie, de l'âge, du sexe et du statut socio-économique des participants.

Publiées dans la revue médicale Acta Paediatrica, les recherches ont porté sur 10.390 élèves islandais scolarisés en 6e année (11 ans), 8e (13 ans) et 10e année (15 ans). Les participants ont répondu à un questionnaire anonyme standardisé portant sur l'intimidation, la douleur et la prise d'analgésiques. L'objectif de cette enquête était de déterminer si l'utilisation d'analgésiques était associée au harcèlement scolaire. 

Cette étude montre que les élèves victimes d'intimidation avaient tendance à ressentir plus de douleurs que leurs camarades qui n'étaient pas harcelés et qu'ils étaient deux fois plus susceptibles d'utiliser des analgésiques.

"L'intimidation se produit dans toutes les écoles et ses effets sur la santé sont omniprésents. Les interventions visant à réduire les bizutages et à promouvoir la santé dans les écoles sont importantes et pourraient réduire l'utilisation des analgésiques chez les adolescents", estime la Dre Pernilla Garmy, maîtresse de conférences à l'Université Kristianstad en Suède et co-autrice de l'étude. 

On considère qu'un enfant ou un adolescent est victime de harcèlement scolaire lorsqu'il subit des insultes, des moqueries, des menaces et des violences physiques ou verbales de la part des autres élèves. Selon l'Unicef, un enfant sur dix est touché par le harcèlement scolaire en France. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un usage abusif des réseaux sociaux et de la télévision pourrait favoriser la dépression chez les ados
Journée mondiale de la malbouffe : comment déjouer le piège d'une consommation excessive ?
Trop de sucres dans la nourriture pour bébé, prévient l'OMS
Être stigmatisé dès le plus jeune âge à cause de son poids laisse des séquelles
La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU
AVC : une prise en charge plus rapide pourrait améliorer la condition d'un millier de patients chaque année
VIH : un manque d'empathie de la part du corps médical peut pousser le patient à arrêter son traitement
Don du sang: la période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois
Davantage de légumineuses, mais aussi de viande consommées dans le monde d'ici 10 ans
Arrêter l'alcool permettrait d'améliorer le bien-être mental des femmes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
L'Etna à nouveau en éruption
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.060 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.