ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 23 Mai 2019

SANTE - Publié le 09/05/2019 à 21:16


Une étude chinoise établit un lien entre le diabète de type 2 et des risques élevés de cancers


AFP

Une nouvelle étude révèle qu'en Chine, le diabète de type 2 est lié à un risque élevé de développer plusieurs types de cancer chez les hommes et les femmes diabétiques. 

L'objectif de cette étude parue mercredi dans le Journal of Diabetes était d'étudier le risque de 23 types de cancers courants chez les patients atteints de diabète de type 2 (DT2) et de comparer ces données à la population chinoise globale. Les auteurs des travaux ont analysé des informations issues de la base de données d'un hôpital de Shanghai. 

"Le Shanghai Hospital Link Center a collecté des informations cliniques auprès des principaux hôpitaux généraux et spécialisés et a créé un référentiel centralisé de données pour tous les habitants de Shanghai depuis 2013. A partir de cette base de données, nous avons pu mener nos recherches de manière efficace et sans accrocs", explique le Dr Bin Cui, chercheur à la Shanghai Jiao Tong University School of Medicine (Chine) et co-auteur de l'étude. 

Les chercheurs ont identifié 410.191 adultes atteints de diabète de type 2 (et sans antécédents de cancer) de juillet 2013 à décembre 2016. Les patients ont été suivis jusqu'en décembre 2017 afin d'évaluer leurs risques de développer un cancer. Au terme de l'étude, 8.485 cas de cancers ont été identifiés. Les taux d'incidence normalisés pour les hommes et les femmes atteints de diabète de type 2 étaient respectivement de 34% (1,34) et de 62% (1,62), comparés à ceux et celles qui ne sont pas concernés par cette pathologie métabolique. 

Risques accrus de cancer de la prostate

Les femmes atteintes de diabète de type 2 ont présenté un risque deux fois plus élevé (2,33) de développer un cancer du nasopharynx. Le diabète était également associé à des risques plus élevés de cancer du foie, de cancer de l'œsophage, de cancer de la thyroïde, de cancer du poumon, de cancer du pancréas, de lymphome, de cancer de l'utérus, de cancer colorectal, de leucémie, de cancer du sein, de cancer du col utérin et de cancer gastrique. En revanche, le risque de cancer de la vésicule biliaire a diminué de façon significative.

Chez les hommes, le risque de cancer de la prostate s'est avéré presque deux fois plus élevé (1,86). Le diabète était également lié à des risques plus élevés de leucémie, de cancer de la peau, de cancer de la thyroïde, de lymphome, de cancer du rein, de cancer du foie, de cancer du pancréas, de cancer du poumon, de cancer colorectal et de cancer gastrique. Une diminution significative du risque de cancer de l'œsophage a toutefois été observée.

"Cette étude montre une augmentation significative des risques de cancers globaux et de certains cancers localisés chez les patients atteints de diabète de type 2. Nous suggérons qu'il est nécessaire d'établir des stratégies de dépistage et de préventions régulières du cancer chez les patients concernés", écrivent les auteurs. 

La Chine est l'une des zones du monde les plus touchées par l'épidémie de diabète. En 2017, une enquête publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) montrait que 11% de Chinois adultes souffrent de diabète (type 1 et 2) et que près de 36% d'entre eux sont pré-diabétiques. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Plus d'un Français sur deux a déjà renoncé à un achat alimentaire en raison d'un manque d'information sur l'emballage
Cancer du sein : un régime alimentaire sain pourrait réduire les risques de décès
Une étude éclaire les traces laissées dans notre mémoire par la peur
Rougeole: les politiques de vaccination insuffisantes pour contrer l'épidémie
L'arrêt des soins de Vincent Lambert a commencé
Les familles au niveau socio-économique élevé seraient davantage exposées aux substances chimiques
La capacité à détecter l'odeur de café pourrait aider à lutter contre l'addiction au tabac ou au cannabis
Orthorexie : une étude canadienne évalue les comportements à risque
Boire deux tasses de café par jour permettrait de vivre plus longtemps
La paternité tardive comporte des risques pour la mère et l'enfant à naître
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Phoques décapités : deux marins-pêcheurs convoqués devant la justice
Faidherbia Albida, arbre refuge de l'agriculture sahélienne
A Cannes, la fin d'un faux récif de vieux pneus, une hérésie environnementale
En Irak, les marais misent sur l'écotourisme pour redevenir jardin d'Eden
Corée du Sud : retour de l'ibis nippon 40 ans après son extinction
 LES PLUS LUS 
Le KitKat au thé matcha débarque en Europe
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.