ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 22 Juillet 2019

SANTE - Publié le 13/05/2019 à 23:38


Boire deux tasses de café par jour permettrait de vivre plus longtemps


AFP

Vous ne pouvez pas vous passer de vos deux tasses de café de la journée ? Il se peut que vous ayez tout bon. Car d'après une nouvelle méta-analyse, cette habitude permettrait d'allonger l'espérance de vie de deux ans.

Cela fait de nombreuses années que la science s'intéresse de près aux effets délétères ou positifs de la caféine sur l'organisme. En 2017, une méta-analyse publiée dans le British Medical Journal (BMJ), révélait que la consommation quotidienne de trois à quatre tasses de café pourrait prévenir l'apparition de certains cancers ainsi que de pathologies cardiovasculaires telles que le diabète.

Cette nouvelle méta-analyse publiée dans The European Journal of Epidemiology aboutit à des résultats similaires. Pour ces recherches, des scientifiques ont passé 40 études au crible portant sur le lien entre consommation de café et mortalité, qui réunissaient au total 3.852.651 participants et 450.256 cas de décès toutes causes confondues.

"Etant donné que le vieillissement, l'obésité et les facteurs liés au mode de vie influent sur le risque de mortalité, l'association entre le café et la mortalité doit être examinée dans diverses sous-populations selon les caractéristiques des participants", précisent les auteurs de l'étude. 

Une consommation modérée de café à raison de 2 à 4 tasses par jour a été associée à une réduction de la mortalité comparativement à une absence de consommation de café. L'étude montre également que le lien entre le café et la mortalité était plus fort en Europe et en Asie qu'aux États-Unis.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un usage abusif des réseaux sociaux et de la télévision pourrait favoriser la dépression chez les ados
Journée mondiale de la malbouffe : comment déjouer le piège d'une consommation excessive ?
Trop de sucres dans la nourriture pour bébé, prévient l'OMS
Être stigmatisé dès le plus jeune âge à cause de son poids laisse des séquelles
La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU
AVC : une prise en charge plus rapide pourrait améliorer la condition d'un millier de patients chaque année
VIH : un manque d'empathie de la part du corps médical peut pousser le patient à arrêter son traitement
Don du sang: la période d'abstinence imposée aux homosexuels réduite d'un an à 4 mois
Davantage de légumineuses, mais aussi de viande consommées dans le monde d'ici 10 ans
Arrêter l'alcool permettrait d'améliorer le bien-être mental des femmes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
L'Etna à nouveau en éruption
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.061 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.