ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 31 Mai 2020

SCIENCE - Publié le 13/05/2019 à 23:43


Hyptiotes cavatus, l'araignée qui se catapulte vers sa proie


AFP

Cette histoire est déconseillée aux arachnophobes : dans une étude publiée lundi aux États-Unis, des chercheurs décrivent comment au moins une espèce d'araignée est capable d'enrouler un fil de sa toile pour la tendre comme la corde d'un arc, afin de se propulser à toute vitesse vers sa proie.

L'araignée en question, Hyptiotes cavatus, a été filmée par une caméra à haute résolution pour confirmer qu'elle utilisait un mécanisme externe afin de démultiplier sa force musculaire, comme un arc ou une catapulte. C'est la première fois, selon les auteurs, que la technique est scientifiquement décrite pour une espèce autre que les humains.

« Des gens l'avaient décrit dans des observations, mais personne ne l'avait quantifié », explique Sarah Han, doctorante à l'université d'Akron dans l'Ohio, coauteure de l'article publié dans la revue PNAS.

« L'araignée utilise ses muscles pour enrouler un fil de la toile, comme vous utilisez votre bras pour tirer la corde d'un arc. Puis elle garde cette position jusqu'à ce qu'une proie entre en contact avec la toile », dit-elle à l'AFP.

L'araignée est capable de garder la tension pendant des heures.

Quand elle relâche la tension, la toile subit alors « une très forte accélération », dit Sarah Han. « La toile s'emmêle autour de l'insecte proie, ce qui marque le début du processus de capture, à distance ».

La vitesse atteint environ 400 longueurs du corps de l'araignée par seconde, ce qui témoigne d'une accélération prodigieuse de 772,85 mètres par seconde carrée (l'unité de mesure de l'accélération).

Les chercheurs ont confirmé que l'accélération était bien due au relâchement de la toile et non aux muscles des pattes de l'araignée, incapables de par leur masse de générer autant d'énergie.

L'avantage est évident : l'arachnide n'a pas eu à développer d'anatomie spécialisée pour se projeter ; en commençant l'attaque à bonne distance, elle réduit aussi le risque de blessures... tout comme les humains qui ont inventé les catapultes.

Un mystère reste à percer : comment l'araignée parvient-elle à tenir la toile enroulée et pleine d'énergie pendant des heures sans s'épuiser ? Les chercheurs n'ont pas réussi à observer le mécanisme. Peut-être y a-t-il là quelque chose dont les humains pourraient s'inspirer, suggère Sarah Han.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Eruption du Vésuve: découverte d'un fragment de cerveau vitrifié
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
Une nouvelle espèce de dinosaure, herbivore et court sur pattes, découverte en Equateur
Les orques ménopausées dopent la survie de leurs petits-enfants
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
La dépouille du philosophe Montaigne vraisemblablement découverte
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Les ossements de 14 mammouths découverts au Mexique
Des fossiles donnent de précieux indices sur notre évolution vers la marche
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les lampes à UV lointains, future arme antivirus dans les lieux publics?
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Durant la pandémie, les concerts continuent, dans des jeux vidéos
Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.062 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.