ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 26 Mai 2020

SANTE - Publié le 16/05/2019 à 19:05


La capacité à détecter l'odeur de café pourrait aider à lutter contre l'addiction au tabac ou au cannabis


AFP

Plus on ressent l'envie de boire du café, plus on serait apte à en détecter les arômes, dévoile une étude. Les chercheurs voient dans cette découverte une nouvelle piste de thérapie à explorer pour lutter contre certaines addictions.  

Cette nouvelle étude publiée dans Experimental and Clinical Psychopharmacology montre que non seulement les amateurs de café seraient plus sensibles à son arôme, mais que leur capacité à le sentir dépendrait de leur degré d'envie. "Nous avons également constaté que les gros consommateurs de café étaient capables de détecter l'odeur d'un produit chimique fortement dilué dans du café. Plus ils désiraient consommer de la caféine, meilleur était leur odorat pour le café", explique le Dr Lorenzo Stafford, expert olfactif au Département de psychologie de l'Université de Portsmouth.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont réalisé deux expériences. Dans la première, 62 hommes et femmes ont été répartis selon leur consommation de caféine : inexistante, modérée (70 à 250 mg, soit 1 à 3,5 tasses de café instantané par jour) ou importante (300 mg, soit 4 tasses ou plus de café instantané par jour). Chaque participant avait les yeux bandés et a dû différencier de très petites quantités d'arômes de café. Ceux qui buvaient le plus de café étaient capables d'identifier le café à des concentrations plus faibles et étaient plus rapides à identifier l'odeur.

Dans le deuxième test, 32 personnes n'ayant pas participé à la première expérience ont été réparties entre celles qui boivent du café et celles qui n'en boivent pas. Elles ont ensuite pris part au même test de détection des odeurs de café. Encore une fois, les résultats ont montré que les consommateurs de caféine étaient plus sensibles à l'odeur du café.

Lutter contre les addictions au cannabis et au tabac

Ces découvertes s'avèrent encourageantes dans la mesure où elles pourraient ouvrir la porte à de nouvelles façons d'utiliser la thérapie par aversion pour traiter les personnes dépendantes aux substances odorantes, telles que le tabac ou le cannabis.

"Nous savons depuis un certain temps que les odeurs peuvent déclencher l'envie de consommer, mais nous montrons ici qu'avec une drogue psychoactive comme la caféine qui crée une légère dépendance, cette envie pourrait être liée à une capacité accrue de détecter cette substance", développe le Dr Stafford. 

Le lien entre odeurs et addictions a été déjà été prouvé à plusieurs reprises. En avril dernier, une étude américaine parue dans le Journal of Abnormal Psychology a par exemple démontré que le fait de sentir des parfums agréables pouvait couper l'envie de fumer.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Confinement: un quart des fumeurs a augmenté sa consommation de tabac
Le manque de sommeil pourrait augmenter la fréquence des crises d'asthme chez les jeunes adultes
Les Français ont mieux vécu le confinement grâce à... leur chien
Enfant autiste : un animal domestique peut alléger le stress familial
Les masques grand public, mode d'emploi
Complications inflammatoires, neurologiques, cardio: les mauvaises surprises de Covid-19
Une maladie peut-être liée au coronavirus touche des enfants au Royaume-Uni
Une étude suggère que le Covid-19 ne serait pas sexuellement transmissible
Coronavirus: une vacherie qui réserve des surprises
Deux chats malades du coronavirus à New York
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les lampes à UV lointains, future arme antivirus dans les lieux publics?
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Durant la pandémie, les concerts continuent, dans des jeux vidéos
Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.069 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.