ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 6 Décembre 2019

SANTE - Publié le 16/05/2019 à 19:05


La capacité à détecter l'odeur de café pourrait aider à lutter contre l'addiction au tabac ou au cannabis


AFP

Plus on ressent l'envie de boire du café, plus on serait apte à en détecter les arômes, dévoile une étude. Les chercheurs voient dans cette découverte une nouvelle piste de thérapie à explorer pour lutter contre certaines addictions.  

Cette nouvelle étude publiée dans Experimental and Clinical Psychopharmacology montre que non seulement les amateurs de café seraient plus sensibles à son arôme, mais que leur capacité à le sentir dépendrait de leur degré d'envie. "Nous avons également constaté que les gros consommateurs de café étaient capables de détecter l'odeur d'un produit chimique fortement dilué dans du café. Plus ils désiraient consommer de la caféine, meilleur était leur odorat pour le café", explique le Dr Lorenzo Stafford, expert olfactif au Département de psychologie de l'Université de Portsmouth.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont réalisé deux expériences. Dans la première, 62 hommes et femmes ont été répartis selon leur consommation de caféine : inexistante, modérée (70 à 250 mg, soit 1 à 3,5 tasses de café instantané par jour) ou importante (300 mg, soit 4 tasses ou plus de café instantané par jour). Chaque participant avait les yeux bandés et a dû différencier de très petites quantités d'arômes de café. Ceux qui buvaient le plus de café étaient capables d'identifier le café à des concentrations plus faibles et étaient plus rapides à identifier l'odeur.

Dans le deuxième test, 32 personnes n'ayant pas participé à la première expérience ont été réparties entre celles qui boivent du café et celles qui n'en boivent pas. Elles ont ensuite pris part au même test de détection des odeurs de café. Encore une fois, les résultats ont montré que les consommateurs de caféine étaient plus sensibles à l'odeur du café.

Lutter contre les addictions au cannabis et au tabac

Ces découvertes s'avèrent encourageantes dans la mesure où elles pourraient ouvrir la porte à de nouvelles façons d'utiliser la thérapie par aversion pour traiter les personnes dépendantes aux substances odorantes, telles que le tabac ou le cannabis.

"Nous savons depuis un certain temps que les odeurs peuvent déclencher l'envie de consommer, mais nous montrons ici qu'avec une drogue psychoactive comme la caféine qui crée une légère dépendance, cette envie pourrait être liée à une capacité accrue de détecter cette substance", développe le Dr Stafford. 

Le lien entre odeurs et addictions a été déjà été prouvé à plusieurs reprises. En avril dernier, une étude américaine parue dans le Journal of Abnormal Psychology a par exemple démontré que le fait de sentir des parfums agréables pouvait couper l'envie de fumer.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
Une étude confirme les bienfaits du yoga pour soigner les douleur au dos et les troubles du sommeil
La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes
Vapotage: les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires
Une nouvelle souche rare du VIH enregistrée
La pneumonie tue un enfant toutes les 39 secondes
Un régime riche en fibres et en yaourt pourrait protéger du cancer du poumon
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Entrepôt high-tech pour livrer au plus vite du frais dans la ville qui ne dort jamais
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
Découverte au Japon d'une nouvelle espèce de dinosaure
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.074 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.