ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 19 Juin 2019

SANTE - Publié le 30/05/2019 à 15:16


Le stress en début de grossesse associé à un sperme de moins bonne qualité chez les enfants


AFP

Les hommes dont la mère a été confrontée à des événements stressants pendant le début de sa grossesse ont en moyenne un sperme de moins bonne qualité et un niveau moins élevé de testostérone que les autres, montre une étude publiée jeudi.

Parmi les 643 jeunes hommes australiens de 20 ans étudiés par les chercheurs, ceux dont la mère a connu "au moins trois événements de vie stressants" tels qu'un divorce, un deuil ou la perte d'un travail au cours des 18 premières semaines de grossesse présentaient en moyenne 36% de spermatozoïdes en moins et ces derniers étaient 12% moins mobiles, détaille l'étude, parue dans la revue spécialisée Human Reproduction.

Leur niveau de testostérone était par ailleurs plus bas de 11% en comparaison avec ceux qui n'avaient pas été exposés à tel événement stressant.

Lorsque ces événements ont lieu durant le dernier trimestre de la grossesse, les chercheurs n'ont en revanche pas observé de différence significative.

Ces travaux ne démontrent pas de lien de cause à effet. Ils suggèrent toutefois que "l'exposition maternelle à des événements de vie stressants en début de grossesse, une période sensible pour le développement des organes de reproduction mâles, pourrait avoir d'importants effets secondaires tout au long de la vie sur la fertilité des hommes", souligne Roger Hart, professeur de médecine de la reproduction à l'université d'Australie-Occidentale, qui a dirigé l'étude.

S'il est peu probable que ce stress en début de grossesse soit à lui seul une cause d'infertilité, il pourrait contribuer à augmenter ce risque, ajouté à d'autres facteurs tels que le tabac, la consommation d'alcool, le diabète, l'obésité, et peut-être l'exposition à des perturbateurs endocriniens, ajoute le Pr Hart.

Des études menées sur des rongeurs appuient l'hypothèse selon laquelle le stress entraîne une baisse du niveau de testostérone chez le foetus, a commenté Richard Sharpe, professeur honoraire au Centre de médecine de la reproduction de l'université d'Edimbourg (Ecosse), qui n'a pas participé à l'étude.

Plusieurs études ont mis en évidence ces dernières années une baisse de la qualité du sperme des hommes d'ascendance européenne.

Une analyse publiée en 2017, portant sur 43.000 hommes, mettait ainsi en évidence une chute de près de 50% de la concentration en spermatozoïdes dans cette population au cours des 40 dernières années, à un niveau restant toutefois dans la fourchette "normale" établie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Aucune baisse significative n'avait en revanche été constatée en Amérique du sud, en Asie et en Afrique.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Réduire sa consommation de viande au quotidien pourrait allonger l'espérance de vie
Passer au moins 2 heures par semaine dans la nature aurait des effets bénéfiques sur notre santé
Les chauves-souris, première cause de cas mortels de rage humaine aux États-Unis
Deux expressos contre une maladie orpheline, c'est fort de café
L'activité physique dès l'âge de 3 ans préserve la santé cardiovasculaire des enfants
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
La narcolepsie boosterait la créativité
Maladie de Lyme: 13 ans de controverses
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.068 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.