ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 19 Juin 2019

SANTE - Publié le 05/06/2019 à 02:21


Des médecins américains ont développé une application de relaxation pour gérer et réduire les migraines


AFP

Des médecins américains ont développé une application pour smartphone qui propose des exercices de respiration et de détente musculaire pour les patients qui souffrent de migraines. 

Développée par des scientifiques de l'école de médecine de l'université de New-York et baptisée RELAXaHead, l'application prévoit un suivi médical en fonction de la fréquence et de la sévérité des crises et se base sur la thérapie de relaxation musculaire progressive (RMP). Publiée dans la revue Nature Digital Medicine, cette étude est la première à évaluer l'efficacité clinique d'une application smartphone pour traiter la migraine, assurent les auteurs.

Répertoriée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la migraine est une maladie qui touche un Français sur cinq. La fréquence des crises varie selon les individus, mais s'étend généralement d'une fois par an à plusieurs fois par semaine. Hormis de violentes douleurs au niveau du crâne, les migraines peuvent s'accompagner de nausées, de vomissements et d'une hypersensibilité au bruit et/ou à la lumière.

Les causes de la migraine sont liées à la fois à des facteurs génétiques, hormonaux, mais également au mode de vie ainsi qu'au stress et à l'anxiété. D'où l'intérêt d'orienter les patients vers une thérapie comportementale et cognitive (TTC), afin de leur apprendre à gérer leurs angoisses et à espacer les crises.

Une utilisation assidue aide à réduire la fréquence des migraines

L'équipe de chercheurs a évalué l'efficacité de l'application auprès de 51 patients migraineux, âgés de 39 ans en moyenne. Les patients ont utilisé l'application pendant 90 jours et ont dû tenir un registre quotidien de la fréquence et de la gravité de leurs crises migraineuses, tandis que l'application a évalué la durée et la fréquence d'utilisation de la RMP.

L'expérience a montré que la thérapie RMP pratiquée depuis l'application a permis aux patients qui l'utilisaient au moins deux fois par semaine d'avoir 4 migraines en moins chaque mois. Selon la Dre Mia T. Minen, neurologue et chercheuse principale de l'étude, ces résultats montrent que les technologies disponibles via les smartphones "peuvent enseigner efficacement aux patients les compétences nécessaires pour gérer leurs migraines tout au long de leur vie". 

L'utilisation de RELAXaHead a toutefois chuté à 51% six semaines après le début de l'étude et à 29% au bout de 90 jours. L'équipe de la Dre Minen, qui s'attendait à une diminution graduelle de l'utilisation de l'application, prévoit d'identifier des moyens potentiels d'encourager des séances plus fréquentes. Les chercheurs prévoient également d'étudier les meilleures façons d'introduire ce nouveau dispositif smartphone dans leurs pratiques cliniques.

L'application n'est pas encore accessible au public.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Réduire sa consommation de viande au quotidien pourrait allonger l'espérance de vie
Passer au moins 2 heures par semaine dans la nature aurait des effets bénéfiques sur notre santé
Les chauves-souris, première cause de cas mortels de rage humaine aux États-Unis
Deux expressos contre une maladie orpheline, c'est fort de café
L'activité physique dès l'âge de 3 ans préserve la santé cardiovasculaire des enfants
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
La narcolepsie boosterait la créativité
Maladie de Lyme: 13 ans de controverses
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.079 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.