ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 18 Septembre 2019

SANTE - Publié le 05/06/2019 à 02:22


Mauvais cholestérol : la viande rouge et la viande blanche sont aussi nocives l'une que l'autre


AFP

Contrairement à la croyance populaire, la viande rouge et la viande blanche augmentent le taux de cholestérol dans le sang à parts égales, selon une nouvelle étude américaine. 

Publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition et dirigée par des scientifiques de l'Institut de recherche biomédicale de l'Hôpital pour enfants d'Oakland (Etats-Unis), l'étude montre que consommer de grandes quantités de viande rouge et de viande blanche augmente les concentrations de lipoprotéines de faible densité (LDL), responsables du "mauvais" cholestérol. 

L'étude a nécessité la participation d'hommes et de femmes en bonne santé âgés de 21 à 65 ans, répartis au hasard en deux groupes. Pendant quatre semaines, les volontaires ont suivi (dans un ordre aléatoire) plusieurs régimes à base de viande rouge, de viande blanche (volaille) et de protéines non-carnées (légumineuses). 

"Lorsque nous avons planifié cette étude, nous nous attendions à ce que la viande rouge ait un effet plus néfaste sur le taux de cholestérol sanguin que la viande blanche, mais nous avons été surpris que ce ne soit pas le cas - leurs effets sur le cholestérol sont identiques lorsque les taux de gras saturés sont équivalents", explique le Dr Ronald Krauss, chercheur principal de l'étude. 

Privilégier les protéines végétales 

Accusée de favoriser le mauvais cholestérol, la viande rouge est recommandée avec modération au profit de la viande blanche, moins riche en matières grasses. Mais si l'on en croit cette étude, la consommation de volaille ne constitue pas une alternative plus saine. 

Les résultats indiquent en effet que la restriction de la viande, qu'elle soit rouge ou blanche, est recommandée pour abaisser le taux de cholestérol sanguin. Les recherches révèlent par ailleurs que les protéines issues des légumineuses telles que les haricots sont les plus efficaces pour maintenir un bon taux de cholestérol.

"Nos résultats indiquent que les conseils actuels visant à restreindre la consommation de viande rouge et non de viande blanche ne devraient pas être fondés uniquement sur leurs effets sur le cholestérol sanguin. D'autres effets de la consommation de viande rouge pourraient contribuer aux maladies cardiaques et ils devraient être étudiés plus en détail afin d'améliorer la santé", concluent les chercheurs.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Vaccins : la méfiance, virus insidieux
Une famille d'antibiotiques fréquemment prescrite pourrait être à l'origine de maladies cardiovasculaires
Ce que disent les études sur les cigarettes électroniques
Couches pour bébés: les engagements pris par les industriels globalement respectés
Cryothérapie: peu de bénéfices avérés mais des effets secondaires bien réels
Vingt années de sédentarité doubleraient le risque de décès
Moelle osseuse : agence cherche donneurs, pour augmenter les chances de greffe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
L'Etna à nouveau en éruption
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.