ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 19 Juin 2019

RECHERCHE - Publié le 08/06/2019 à 02:13


Les humains ingèrent des dizaines de milliers de particules de plastique par an, selon un rapport


AFP

Les humains ingèrent et respirent des dizaines de milliers de particules de plastique chaque années, selon des recherches publiées mercredi.

Ces micro-plastiques, venus de la dégradation de produits aussi divers que les vêtements synthétiques, les pneus, les lentilles de contact..., se retrouvent désormais partout sur la planète, sur les plus hauts glaciers comme dans le fond des océans.

Des chercheurs canadiens ont mis en regard des centaines de données sur la contamination par les microplastiques, avec le régime moyen et modes de consommation des Américains.

Résultat de ces estimations (qui individuellement varieront selon le mode et le lieu de vie): un homme adulte ingère jusqu'à 52.000 micro-particules de plastique par an. Et si l'on prend en compte la pollution de l'air, ce chiffre passe à 121.000.

Quelque 90.000 particules supplémentaires sont à ajouter si l'on consomme uniquement de l'eau en bouteille, ajoute l'étude, parue dans la revue Environmental Science and Technology.

L'impact sur la santé humaine reste à préciser, notent les chercheurs. Pour autant, les particules les plus fines (moins de 130 microns de diamètre) "peuvent potentiellement passer dans des tissus humains (et) générer une réponse immunitaire localisée", ajoutent-ils.

Pour Alastair Grant, professeur d'écologie à l'Université d'East Anglia, qui n'a pas participé à ces recherches, rien ne prouve que les particules de plastique pointées dans l'étude posent "un danger significatif à la santé humaine".

Selon lui, il est probable que seule une petite part des éléments inhalés atteignent les poumons, notamment pour des raisons liées à la taille des particules.

Pour les auteurs de l'étude, il faut renforcer la recherche sur la quantité de matière atteignant poumons et estomac, et son impact sur la santé.

Et en attendant, "la façon la plus efficace de réduire la consommation humaine de micro-plastiques sera sans doute de réduire la production et le recours aux plastiques", ajoutent-ils.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
Des millions de décès dus à une consommation insuffisante de fruits et légumes ?
La manière dont les hommes stockent les graisses peut influer sur leur risque de cancer de la prostate
Une nouvelle technique d'édition génétique évite les mutations non désirées
Les humains ingèrent des dizaines de milliers de particules de plastique par an, selon un rapport
On a trouvé la limite de l'endurance humaine
Consommer des myrtilles serait bon pour le coeur
Et si les scientifiques étudiaient aussi les femelles? L'appel d'une chercheuse
Des chercheurs évaluent la motivation pour se mettre au sport via une application mobile
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.060 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.