ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 24 Août 2019

SANTE - Publié le 12/06/2019 à 20:43


L'activité physique dès l'âge de 3 ans préserve la santé cardiovasculaire des enfants


AFP

Si les enfants se dépensent naturellement, les entraîner à des exercices de cardio dès l'âge de 3 ans pourrait contribuer à préserver leur santé cardiovasculaire, affirment des chercheurs canadiens de l'université McMaster. 

L'étude a porté sur 400 enfants âgés de 3 à 5 ans et originaires de l'Ontario, au Canada. Financée par les Instituts de recherche en santé du Canada et publiée dans la revue Pediatrics, la recherche a consisté à faire courir les enfants sur un tapis roulant afin d'observer leur niveau d'endurance et leur temps de récupération après l'effort. D'autres indicateurs de santé cardiovasculaire ont été pris en compte, comme la rigidité artérielle et la tension artérielle.

"Notre objectif dans cette étude était de déterminer l'effet de l'activité physique sur les trajectoires des indicateurs de santé cardiovasculaire pendant la petite enfance", expliquent les auteurs de l'étude. Les mesures ont été prises à partir d'accéléromètres que les enfants ont portés au bras une semaine entière, pendant 3 années de suite. 

"Beaucoup d'entre nous ont tendance à penser que les maladies cardiovasculaires frappent à un âge plus avancé, mais les artères commencent à se raidir quand nous sommes très jeunes. Il est important de prendre des mesures préventives dès le début. Nous devons nous assurer que les jeunes enfants ont de nombreuses occasions d'être actifs pour garder leur cœur et leurs vaisseaux sanguins aussi sains que possible", explique Nicole Proudfoot, étudiante diplômée au Département de kinésiologie de l'Université McMaster, qui a dirigé les recherches. 

Une meilleure récupération après l'exercice chez les enfants actifs 

Les résultats observés au terme de l'expérience ont montré que même si les artères se raidissent avec le temps, le processus est plus lent chez les jeunes enfants qui ont été plus actifs. Ces enfants ont également montré plus d'endurance sur le tapis roulant, ce qui suggère qu'ils avaient une meilleure forme cardiovasculaire et que leur rythme cardiaque diminuait plus rapidement après l'exercice. L'étude montre par ailleurs qu'une activité physique plus intense aide à atténuer le raidissement des artères. 

"Nous savions que l'activité physique est essentielle à la santé cardiovasculaire, mais ces résultats mettent en évidence les effets protecteurs qu'elle peut avoir très tôt dans la vie. Nous espérons pouvoir mener de futures recherches afin de déterminer si ces effets bénéfiques se prolongent jusqu'à la fin de l'enfance et, éventuellement, jusqu'à l'âge adulte", souligne Maureen MacDonald, doyenne de la Faculté des sciences de l'Université McMaster et co-autrice de l'étude.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une multi-pilule réduirait le risque d'accidents cardiovasculaires
Une étude relie un excès de temps passé devant l'écran à un risque de surpoids chez les enfants
L'âge de la puberté, un indicateur de la future densité osseuse ?
Une étude montre que la combinaison cannabis-opiacés est associée à des taux élevés d'anxiété
Mort subite du nourrisson: des médecins strasbourgeois travaillent à un dépistage de bébés à risque
Respirer un air pollué serait aussi nocif pour les poumons que fumer un paquet de cigarettes par jour
Trop de café pourrait favoriser l'apparition des migraines
Stopper le tabac et surveiller son cholestérol réduirait les risques de démence
Un traitement antibactérien déjà disponible sur le marché pourrait aider à lutter contre le virus Ebola
Ils réussissent à imprimer des parties fonctionnelles du coeur
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
De nouvelles photos de l'astéroïde Ryugu nous aident à comprendre la formation des planètes
Floride: un mal mystérieux fait tituber lynx et panthères
La Russie lance avec succès un robot humanoïde dans l’espace
Pour se ressourcer, des chercheurs préconisent des pauses sans téléphone
Microplastiques dans l'eau potable : risques encore faibles pour la santé
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.052 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.