ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 6 Août 2020

SEXO - Publié le 14/06/2019 à 13:55


Serions-nous toujours attirés par le même type de personne ?


AFP

Une équipe de l'Université de Toronto au Canada a comparé les personnalités des partenaires présents et passés de 332 personnes afin de vérifier la théorie du partenaire type.

Les partenaires de ces 322 personnes devaient évaluer leurs traits de caractère (amabilité, conscience, extraversion, névrotisme, ouverture aux nouvelles expériences) et déclarer à quel point ils s'identifiaient à une série d'affirmations telles que "Je suis généralement modeste et réservé", "J'ai de multiples centres d'intérêt" ou encore "J'élabore des projets et je m'y tiens".

Publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, les résultats montrent que les personnes semblaient toujours à la recherche de relations avec le même type de personnes. Les partenaires actuels et passés se décrivent de manière similaire.

"Il est fréquent qu'à la fin d'une relation, l'échec soit attribué à la personnalité de l'ex-partenaire", explique l'auteur de l'étude, Yoobin Park. "Nos recherches suggèrent pourtant qu'il existe une forte tendance à continuer à rechercher des personnalités similaires".

"Le degré de cohérence entre les relations laisse penser que l'on aurait finalement bien un 'type' de prédilection", ajoute le co-auteur de l'étude Geoff MacDonald. "Si nos données ne permettent pas de comprendre pourquoi les partenaires affichent des personnalités similaires, il faut noter que les similitudes vont au-delà d'une ressemblance à soi-même".

En demandant aux partenaires eux-mêmes d'évaluer leur personnalité, et non à quelqu'un d'autre de les décrire, l'équipe a obtenu des résultats plus précis qu'à l'occasion de précédentes études.

"Notre étude s'avère particulièrement rigoureuse car nous ne nous reposons pas uniquement sur ce que les sujets retiennent des personnalités de leurs partenaires", déclare Park. "Nous exploitons les déclarations des partenaires eux-mêmes, en temps réel".

Les chercheurs l'affirment : ces observations permettent de construire une relation plus heureuse et plus saine. 

"À travers chaque relation, l'on apprend comment faire face à la personnalité de l'autre", explique Park. "Si la personnalité de votre partenaire ressemble à celle de votre ex, un certain transfert de compétences permet de partir du bon pied".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


L'érobotique, une solution pour la sexualité et le bien-être des astronautes
Les hommes consultent de plus en plus pour une baisse de libido
Le mariage ne fait pas nécessairement le bonheur
Les hommes écolos séduisent plus, et c'est prouvé !
Aux Etats-Unis, les adolescents LGBTQ+ sont deux fois plus exposés au harcèlement scolaire que les autres
Les comportements sexuels à risque chez les adolescents peuvent être réduits grâce à l'implication des parents
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants transgenres se sentent autant garçons ou filles que les enfants non trans
Sensibiliser les enfants au concept de la non-binarité pourrait réduire les préjugés à l'école, suggère une étude
Flirter à l'adolescence ne serait pas gage de bien-être, au contraire
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Virgin Galactic table sur un premier vol touristique au premier trimestre 2021
L'Egypte invite Musk après un tweet sur les pyramides construites par des extra-terrestres
Pacifique: trois naufragés sauvés par leur SOS écrit sur la plage
Les antalgiques ne serviraient à rien contre la douleur chronique primaire
SpaceX a ramené sur Terre deux astronautes, une première
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.062 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.