ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 20 Juillet 2019

PLANETE - Publié le 14/06/2019 à 14:02


Bonheur et Harmonie : deux pandas prometteurs pour la survie de l'espèce


AFP

Ils se roulent dans l'herbe, jouent à la balançoire et font la sieste comme tous leurs congénères. Mais Meimei et Hehe, deux jumeaux pandas nés d'une mère en captivité et d'un père en liberté, sont prometteurs pour la survie de l'espèce.

Nés il y a près d'un an dans la réserve de Hetaoping, dans le sud-ouest de la Chine, le frère et la soeur sont une réussite dans les efforts de diversification génétique de l'animal symbole de la nature en danger.

Une réussite officiellement inscrite mercredi dans le Livre des records lors d'une cérémonie dans la réserve de Shenshuping, où les deux petits pandas résident désormais.

La naissance de jumeaux n'arrive que dans un cas sur deux mais celle de Meimei (« Bonheur » en chinois) et Hehe (« Harmonie ») s'est avérée « particulièrement difficile », témoigne Liu Xiaoqiang, un des responsables de la réserve de Hetaoping.

Il a fallu réintroduire temporairement leur mère, élevée en captivité, dans la nature. Cela lui a pris plus d'un mois avant de s'accoupler avec un mâle, une opération qui s'est faite en dehors de toute intervention humaine.

« La diversité génétique des pandas en captivité reste assez limitée, il nous faut donc introduire du sang neuf venu de la nature », explique M. Liu à l'AFP.

La naissance des jumeaux constitue « un grand pas en avant » pour l'enrichissement du bassin génétique des pandas en captivité. Elle encourage les chercheurs à renouveler l'expérience à l'avenir, ajoute-t-il.  

La reproduction des pandas est notoirement difficile : la femelle n'est féconde que quelques jours par an et le mâle n'a souvent que bien peu d'intérêt pour la chose.  

Lors de la naissance de jumeaux, la mère ne s'occupe habituellement que d'un seul de ses petits, l'autre devant sa survie à sa prise en charge par des éleveurs dans le cas de pandas en captivité.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une solution contre la fonte de l'Antarctique ouest? Des canons à neige
Les Vikings ont rasé les forêts, l'Islande reboise à tout-va
En réduisant dès maintenant sa pollution à l'ozone, la Chine pourrait sauver 330.000 vies d'ici 2050
Naissance en Normandie de bébés crocodiles d'une espèce menacée
Viande de chien: pro et anti manifestent en Corée du Sud
Dans les Vosges, l'agonie rougeoyante des sapins mourant de soif
Des arbres pour sauver Paris du réchauffement ?
Lagos s'enfonce dans les eaux
Forêts: la Colombie a perdu deux fois la superficie de Berlin en 2018
Une petite vache marine devenue star des réseaux sociaux en Thaïlande
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le cerveau connecté de Neuralink testé dès l'an prochain, selon Musk
Australie : des plongeurs au secours d'une raie manta
Quand une mère orang-outan veut mettre les voiles, elle se gratte
Une solution contre la fonte de l'Antarctique ouest? Des canons à neige
Les Vikings ont rasé les forêts, l'Islande reboise à tout-va
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.068 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.