ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 20 Juillet 2019

PLANETE - Publié le 03/07/2019 à 19:04


Les États-Unis, plus gros producteur de déchets ménagers des pays développés


AFP

Les États-Unis sont le pays produisant le plus de déchets ménagers par habitant au monde parmi les pays développés, sans avoir les capacités de tri nécessaires pour les absorber, ce qui représente une menace pour l'environnement, selon un rapport du cabinet Verisk Maplecroft.

Le monde produit en moyenne 2,1 milliards de tonnes de déchets par an, en prenant en compte les déchets solides gérés par les municipalités, c'est-à-dire la nourriture jetée, des plastiques et des détritus divers, de quoi remplir plus de 820 000 piscines olympiques. Seul 16 % du total est recyclé, selon ce rapport.

Les habitants et les commerçants américains sont de loin ceux à produire le plus de détritus par personne parmi les pays les plus riches : en moyenne 773 kilos par an, soit plus de trois fois plus que la moyenne mondiale et sept fois plus que les Éthiopiens, l'Éthiopie étant le pays qui produit le moins de déchets.

En revanche, la capacité de recyclage aux États-Unis est l'une des plus mauvaises parmi les pays développés, avec seulement 35 %, loin derrière l'Allemagne qui recycle 68 % de ses détritus.

Les auteurs du rapport avertissent que la décision soudaine en 2018 de la Chine de ne plus accepter les déchets plastiques du monde entier, suivie par d'autres pays du Sud-Est asiatique, risque de compliquer encore la situation des pays gros producteurs de déchets.

Certains pays ont décidé d'interdire des produits en plastique, que ce soit les sacs ou des objets jetables. Pour autant, la production mondiale de matières plastiques a encore crû en 2018 à l'échelle mondiale, tirée par l'Asie et les États-Unis, selon la fédération PlasticsEurope.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une solution contre la fonte de l'Antarctique ouest? Des canons à neige
Les Vikings ont rasé les forêts, l'Islande reboise à tout-va
En réduisant dès maintenant sa pollution à l'ozone, la Chine pourrait sauver 330.000 vies d'ici 2050
Naissance en Normandie de bébés crocodiles d'une espèce menacée
Viande de chien: pro et anti manifestent en Corée du Sud
Dans les Vosges, l'agonie rougeoyante des sapins mourant de soif
Des arbres pour sauver Paris du réchauffement ?
Lagos s'enfonce dans les eaux
Forêts: la Colombie a perdu deux fois la superficie de Berlin en 2018
Une petite vache marine devenue star des réseaux sociaux en Thaïlande
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le cerveau connecté de Neuralink testé dès l'an prochain, selon Musk
Australie : des plongeurs au secours d'une raie manta
Quand une mère orang-outan veut mettre les voiles, elle se gratte
Une solution contre la fonte de l'Antarctique ouest? Des canons à neige
Les Vikings ont rasé les forêts, l'Islande reboise à tout-va
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.