ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 12 Novembre 2019

RECHERCHE - Publié le 06/07/2019 à 01:06


L'exercice physique réduirait l'anxiété chez les seniors traités par chimiothérapie


AFP

Des chercheurs du centre médical de l'université de Rochester aux Etats-Unis ont étudié les bienfaits de l'exercice physique sur les personnes âgées de plus de 60 ans atteintes de cancer et traités par chimiothérapie.

L'éprouvante expérience du cancer a des effets sur le physique, mais également sur le mental et peut profondément nuire au bien-être émotionnel et social. Cette maladie est souvent liée à des signes d'anxiété et de dépression, qui peuvent parfois pousser le patient à interrompre le traitement.

"Il est nécessaire de rechercher des traitements alternatifs sûrs et efficaces pour réduire l'anxiété et les troubles de l'humeur et améliorer le bien-être émotionnel et social, y compris des traitements non médicamenteux", précisent les auteurs de l'étude dans un communiqué.

Basée sur des études antérieures qui ont montré que l'exercice physique pouvait améliorer le bien-être émotionnel des patients atteints de cancer, cette nouvelle recherche publiée dans The Journal of American Geriatrics Society porte sur le programme Exercise for Cancer Patients (EXCAP), qui propose des exercices d'aérobic et d'entraînement en résistance effectués à domicile, d'une intensité faible à modérée.

L'exercice aide les patients à gérer l'anxiété post-chimiothérapie

L'âge moyen des participants à l'étude était de 67 ans, et 77% étaient atteints de cancer du sein. Au cours du programme, les patients ont porté un podomètre et ont enregistré leur nombre de pas chaque jour pendant six semaines, à partir de leur premier jour de traitement de chimiothérapie.

Les patients ont reçu des instructions d'entraînement, comprenant dix exercices obligatoires quotidiens (flexions de jambes, pressions sur la poitrine) et quatre exercices facultatifs par jour. Les participants ont été encouragés à augmenter graduellement l'intensité de l'effort tout au long du programme.

Au terme de l'entraînement, les chercheurs ont évalué l'humeur, le bien-être social et le bien-être émotionnel des patients. Pour chaque critère, les patients qui ont participé au programme EXCAP ayant obtenu les scores de base les plus faibles présentaient des améliorations plus importantes après 6 semaines. Ces améliorations étaient cliniquement significatives pour l'anxiété post-intervention et le bien-être social, indique l'étude.

"D'autres essais randomisés contrôlés sont nécessaires pour confirmer ces résultats et évaluer la prescription d'exercice appropriée pour gérer l'anxiété, l'humeur et le bien-être chez cette population de patients", précisent toutefois les auteurs à l'origine de l'étude.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Des chercheurs ont appris à des rats à conduire des mini-voitures
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
L'infertilité masculine et le cancer de la prostate pourraient avoir des causes communes selon une étude
Des chercheurs ont appris à des rats à jouer à cache-cache
L'anémie en début de grossesse pourrait augmenter le risque d'autisme chez l'enfant
Des chercheurs présentent une méthode pour détecter "plus efficacement" la maladie d'Alzheimer
Dormir trop ou trop peu nuirait à la santé cardiaque
Découverte d’une seconde mutation génétique résistante au virus du sida
Vin rouge et flore intestinale, un lien trouvé dans une nouvelle étude
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les animaux mâles sur-représentés dans les musées d'histoire naturelle
A Herculanum, des techniques de pointe révèlent la splendeur de maisons antiques
Une nouvelle espèce de crustacés découverte dans la gueule d'un requin-baleine
Le pirarucu, poisson géant d'Amazonie prisé par les gastronomes
L'oiseau le plus bruyant du monde crie pour trouver l'amour
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Découverte au Japon d'une nouvelle espèce de dinosaure
Le monstre du Loch Ness: et s'il y avait anguille sous roche?
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Polluants détectés chez les Français : quelles sources et quels dangers?
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
En Chine, on règle avec son visage même quand on paie pas de mine
Antarctique: expédition écologique et éducative pour évaluer la pollution
Pérou: explosions et nuées de cendres depuis le volcan Ubinas
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.070 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.