ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 17 Août 2019

RECHERCHE - Publié le 13/07/2019 à 14:34


Des chercheurs français ouvrent la voie à une nouvelle génération d'antibiotiques


AFP

Des chercheurs français ont mis au point de nouvelles molécules efficaces pour éliminer des bactéries résistantes aux traitements existants et qui ne semblent pas déclencher de nouvelles résistances, constituant ainsi des "candidats prometteurs au développement de nouveaux antibiotiques".

Leurs résultats chez les rongeurs, publiés mardi dans la revue américaine Plos Biology, devront encore être confirmés par des essais cliniques chez l'humain, soulignent ces équipes de biochimistes et de chimistes de l'Inserm et de l'université de Rennes.

"Nous nous sommes rendu compte qu'une toxine fabriquée par les staphylocoques dorés dont le rôle était de faciliter l'infection était également capable de tuer d'autres bactéries présentes dans notre organisme", explique Brice Felden, auteur principal de l'étude, dans un communiqué.

Les chercheurs ont alors modifié cette molécule pour supprimer sa toxicité pour l'organisme tout en conservant ses propriétés antibactériennes.

Sur la vingtaine de molécules créées, deux se sont avérées efficaces pour traiter des souris infectées par des souches résistantes de Staphylocoque doré et de Pseudomonas aeruginosa, bactérie à l'origine notamment d'infections nosocomiales (contractées à l'occasion d'une hospitalisation).

L'activité antibactérienne de ces composés est en partie due à leur capacité à provoquer une perméabilité de la membrane des bactéries infectieuses, ce qui entraîne leur mort.

Aucune toxicité sur les autres cellules et organes n'a été observée, "que ce soit chez l'animal ou sur des cellules humaines", précisent les chercheurs.

Par ailleurs, les bactéries laissées en contact avec ces antibiotiques n'ont pas développé de résistance à ces nouvelles molécules, même lorsque les chercheurs "ont créé des conditions favorables au développement" de telles résistances.

"La prudence reste encore de mise sur ce point car l'expérience a été réalisée sur des temps courts, jusqu'à 15 jours", souligne le communiqué.

"Nous pensons que ces nouvelles molécules représentent des candidats prometteurs au développement de nouveaux antibiotiques, pouvant apporter des traitements alternatifs à la résistance aux antimicrobiens", estime le Pr Felden.

Le développement de l'antibiorésistance met à mal l'efficacité de certains traitements existants et "constitue une menace croissante pour la santé mondiale", selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon une étude britannique, ce phénomène pourrait causer dix millions de décès par an d'ici à 2050.

Or "les nouveaux antibiotiques mis sur le marché sont peu nombreux et se résument à des dérivés" de molécules déjà existantes, rappellent l'Inserm et l'université de Rennes.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Cancer du poumon : des chercheurs ont identifié deux voies distinctes de propagation
Deux traitements prometteurs contre le virus Ebola
Prescrire trop d'antibiotiques aux enfants pourrait leur faire plus de mal que de bien
Des scientifiques produisent une vodka de Tchernobyl non radioactive
Les lunettes de soleil à verres jaunes ne protégeraient pas les conducteurs nocturnes
Chez les filles, la puberté précoce favoriserait l'apparition des migraines
Offrir une large variété d'aliments type snacking aux enfants les incite à manger davantage
Prendre un bain chaud environ 90 minutes avant le coucher aiderait à mieux dormir
Une simple mèche de cheveux pour déceler la dépression chez les adolescents
Allumer son smartphone en pleine nuit pour vérifier l'heure nuit-il au sommeil ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'homme de Neandertal avait développé l'oreille du surfeur pour pêcher
Le squelette d'une mérovingienne mis au jour à Cahors
Il neige du plastique dans les Alpes et l’Arctique
La NASA se prépare pour Mars dans un champ de lave en Islande
Virgin Galactic dévoile son nouveau centre de contrôle et annonce ses derniers tests
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.