ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 17 Août 2019

SANTE - Publié le 17/07/2019 à 21:15


AVC : une prise en charge plus rapide pourrait améliorer la condition d'un millier de patients chaque année


AFP

Une étude américaine montre que le fait de réduire de 15 minutes le début du traitement d'un patient victime d'AVC pourrait augmenter les chances de survie et réduire les séquelles pour des milliers de patients. 

Selon une nouvelle étude publiée dans la JAMA, soigner un patient victime d'un accident vasculaire ischémique 15 minutes plus rapidement pourrait sauver des vies et prévenir le handicap. Pour parvenir à ces conclusions, des chercheurs américains de l'université de Californie à Los Angeles ont analysé, en collaboration avec cinq instituts américains et canadiens, les données de 6.756 personnes ayant subi un AVC. L'âge médian des patients était de 71 ans et 51,2 % étaient des femmes.

Les chercheurs ont examiné l'efficacité du traitement endovasculaire- prescrit pour les accidents vasculaires ischémiques qui sont causés par un blocage dans une des artères majeures du cerveau- en fonction de l'intervalle entre l'arrivée à l'hôpital des patients et le début de leur traitement. 

Les auteurs de l'étude ont constaté que le délai médian entre l'apparition des symptômes et la prise en charge du patient à l'hôpital était de trois heures et 50 minutes et d'une heure et 27 minutes entre l'arrivée des patients à l'hôpital et la prise en charge. 

Une prise en charge plus ou moins rapide selon les horaires d'arrivée à l'hôpital

Les résultats montrent que réduire le temps d'attente de 15 minutes a permis de sauver la vie de 15 personnes par tranches de mille patients. Dix-sept autres patients ont pu quitter l'hôpital sans assistance, tandis que 22 ont pu se soigner eux-mêmes après leur séjour à l'hôpital. 

"D'après les résultats de l'étude, le fait de réduire de 15 minutes la durée du traitement pourrait potentiellement améliorer les résultats pour des milliers de personnes chaque année", en conclut le Dr Reza Jahan, qui a co-dirigé l'étude.

L'étude montre également une administration tardive de traitement chez les patients victimes d'AVC "en dehors" des heures de service des hôpitaux, c'est-à-dire le matin avant 7h et le soir après 18h ou pendant les week-ends et les vacances. 

"Nous essayons d'améliorer le traitement grâce à une meilleure ressource en personnel en dehors des heures de travail et à un acheminement plus rapide des médecins à l'hôpital lorsqu'ils sont de garde. Les patients qui arrivent à l'hôpital à 2 heures du matin ne devraient pas être traités différemment de ceux qui arrivent à 14 heures", estime le Dr Jahan. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une étude relie un excès de temps passé devant l'écran à un risque de surpoids chez les enfants
L'âge de la puberté, un indicateur de la future densité osseuse ?
Une étude montre que la combinaison cannabis-opiacés est associée à des taux élevés d'anxiété
Mort subite du nourrisson: des médecins strasbourgeois travaillent à un dépistage de bébés à risque
Respirer un air pollué serait aussi nocif pour les poumons que fumer un paquet de cigarettes par jour
Trop de café pourrait favoriser l'apparition des migraines
Stopper le tabac et surveiller son cholestérol réduirait les risques de démence
Un traitement antibactérien déjà disponible sur le marché pourrait aider à lutter contre le virus Ebola
Ils réussissent à imprimer des parties fonctionnelles du coeur
La micro-sieste : où la pratiquer, comment et quels bienfaits ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'homme de Neandertal avait développé l'oreille du surfeur pour pêcher
Le squelette d'une mérovingienne mis au jour à Cahors
Il neige du plastique dans les Alpes et l’Arctique
La NASA se prépare pour Mars dans un champ de lave en Islande
Virgin Galactic dévoile son nouveau centre de contrôle et annonce ses derniers tests
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.059 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.