ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 17 Août 2019

SANTE - Publié le 17/07/2019 à 21:21


La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU


AFP

Les efforts visant à accroître la couverture vaccinale contre les maladies mortelles stagnent, a indiqué lundi l'ONU, très inquiète en particulier face à l'épidémie de rougeole.

Dans son rapport annuel sur les taux globaux de vaccination, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) montrent qu'en 2018 près de 20 millions d'enfants n'ont pas reçu les vaccins susceptibles d'éviter des maladies mortelles.

"Ce qui signifie que plus d'un enfant sur 10 ne reçoit pas la totalité des vaccins dont il a besoin", a expliqué Kate O'Brien, directrice du département immunisation et vaccins à l'OMS, lors de la présentation du rapport annuel sur les vaccinations.

Pour la première fois, les statistiques annuelles de l'ONU prennent en compte le vaccin contre les papillomavirus humains (HPV), qui est utilisé avant l'entrée dans la vie sexuelle active et permet de protéger contre le cancer du col de l'utérus.

L'an dernier, 90 pays - pour la plupart des pays riches - ont intégré le HPV dans leur programmes nationaux, ce qui signifie que le vaccin est disponible pour une fille sur trois dans le monde, selon l'ONU.

Malgré ces signes de progrès dans le domaine du HPV, les données concernant l'ensemble des vaccins montrent qu'il y a une "dangereuse stagnation des taux de vaccination dans le monde, due aux conflits, aux inégalités et à une complaisance", selon l'ONU.

Le taux de couverture mondial pour la vaccination de base contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTP) et la rougeole stagne depuis 2010, à 86%.

Ce taux reste "élevé", mais "insuffisant", selon l'ONU, inquiète face notamment à l'ampleur de l'épidémie de rougeole.

L'an dernier, 350.000 cas de rougeole ont été signalés dans le monde, soit plus du double qu'en 2017.

Les premiers chiffres concernant 2019 ne sont guère encourageants. Les cas de rougeole dans le monde ont été multipliés par quatre au premier trimestre 2019 par rapport à la même période de l'an dernier, selon l'OMS.

"Les raisons de ces épidémies sont très diverses, mais la cause première est que des enfants vivent dans des communautés où le vaccin antirougeole est insuffisant et les enfants eux-mêmes individuellement non immunisés", a déclaré Mme O'Brien.

Elle a également pointé la "prolifération des fausses informations" sur ce vaccin.

Dans les pays occidentaux les "anti-vax" s'appuient sur une publication de 1998 liant le vaccin contre la rougeole et l'autisme. L'OMS a balayé à plusieurs reprises ces critiques et il a été établi que l'auteur de la publication, le Britannique Andrew Wakefield, avait falsifié ses résultats.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une étude relie un excès de temps passé devant l'écran à un risque de surpoids chez les enfants
L'âge de la puberté, un indicateur de la future densité osseuse ?
Une étude montre que la combinaison cannabis-opiacés est associée à des taux élevés d'anxiété
Mort subite du nourrisson: des médecins strasbourgeois travaillent à un dépistage de bébés à risque
Respirer un air pollué serait aussi nocif pour les poumons que fumer un paquet de cigarettes par jour
Trop de café pourrait favoriser l'apparition des migraines
Stopper le tabac et surveiller son cholestérol réduirait les risques de démence
Un traitement antibactérien déjà disponible sur le marché pourrait aider à lutter contre le virus Ebola
Ils réussissent à imprimer des parties fonctionnelles du coeur
La micro-sieste : où la pratiquer, comment et quels bienfaits ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'homme de Neandertal avait développé l'oreille du surfeur pour pêcher
Le squelette d'une mérovingienne mis au jour à Cahors
Il neige du plastique dans les Alpes et l’Arctique
La NASA se prépare pour Mars dans un champ de lave en Islande
Virgin Galactic dévoile son nouveau centre de contrôle et annonce ses derniers tests
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.063 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.