ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 17 Août 2019

RECHERCHE - Publié le 20/07/2019 à 12:24


L'apathie, un symptôme encore trop sous-estimé chez les patients atteints d'Alzheimer


AFP

Des chercheurs britanniques ont étudié la prévalence de l'apathie chez les malades d'Alzheimer, un symptôme à part entière mais encore trop souvent confondu avec la dépression. 

La perte de mémoire est sans doute l'un des symptômes les plus fréquemment associés à la maladie d'Alzheimer. Rien d'étonnant à cela, puisque cette maladie neurodégénérative qui détruit progressivement les neurones s'attaque d'abord à l'hippocampe, zone du cerveau qui joue un rôle crucial dans la gestion de la mémoire. 

Mais la maladie d'Alzheimer ainsi que les autres formes de démence neurodégénératives peuvent également affecter les facultés du patient à ressentir et exprimer des émotions. Cette perte de capacités émotionnelles est connue sous le nom d'apathie. Bien que courante, l'apathie est difficile à déceler, car plus discrète que d'autres symptômes et similaire à la dépression.

Or, il s'agit d'un symptôme à part entière, comme le rappelle une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l'université d'Exeter (Angleterre) et présentée lors de la Conférence internationale de l'Association Alzheimer qui s'est déroulée à Los Angeles. Les recherches ont porté sur les données de 4.320 patients Alzheimer issus de 20 cohortes d'études différentes, afin d'étudier la prévalence de l'apathie chez les personnes atteintes de cette maladie.  

Des conséquences "dévastatrices" 

Cette nouvelle étude montre que près de la moitié des patients observés (45%) souffrait d'apathie et que ces symptômes ont persisté au fil des années pour 20% d'entre eux. "L'apathie est le symptôme oublié de la démence, mais elle peut avoir des conséquences dévastatrices. Nos recherches montrent à quel point l'apathie est courante chez les personnes atteintes de démence et que nous devons maintenant mieux la comprendre pour pouvoir trouver de nouveaux traitements efficaces", explique dans un communiqué Clive Ballard, professeur à la faculté de médecine de l'université d'Exeter. 

Comme le rappelle la Haute Autorité de Santé (HAS), 60% des patients atteints de la maladie d'Alzheimer sont concernés par l'apathie. L'instance préconise le recours aux prises en charge non médicamenteuses, telles que les thérapies de simulations cognitives. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Cancer du poumon : des chercheurs ont identifié deux voies distinctes de propagation
Deux traitements prometteurs contre le virus Ebola
Prescrire trop d'antibiotiques aux enfants pourrait leur faire plus de mal que de bien
Des scientifiques produisent une vodka de Tchernobyl non radioactive
Les lunettes de soleil à verres jaunes ne protégeraient pas les conducteurs nocturnes
Chez les filles, la puberté précoce favoriserait l'apparition des migraines
Offrir une large variété d'aliments type snacking aux enfants les incite à manger davantage
Prendre un bain chaud environ 90 minutes avant le coucher aiderait à mieux dormir
Une simple mèche de cheveux pour déceler la dépression chez les adolescents
Allumer son smartphone en pleine nuit pour vérifier l'heure nuit-il au sommeil ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'homme de Neandertal avait développé l'oreille du surfeur pour pêcher
Le squelette d'une mérovingienne mis au jour à Cahors
Il neige du plastique dans les Alpes et l’Arctique
La NASA se prépare pour Mars dans un champ de lave en Islande
Virgin Galactic dévoile son nouveau centre de contrôle et annonce ses derniers tests
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.054 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.