ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 17 Août 2019

SANTE - Publié le 20/07/2019 à 12:25


Un usage abusif des réseaux sociaux et de la télévision pourrait favoriser la dépression chez les ados


AFP

Une étude de l'université de Montréal réalisée sur 3.826 adolescents et adolescentes a exploré le lien entre les activités numériques et les signes de dépression.

Publiée dans la revue JAMA Pediatrics, l'étude a évalué le temps d'exposition aux écrans et les signes de dépression sur une période de 4 ans, à l'aide d'une enquête annuelle menée auprès d'un échantillon d'adolescents issus de 31 établissements scolaires de la grande région de Montréal. Les recherches ont porté  sur l'usage global des écrans, que ce soit la télévision, l'ordinateur, les jeux vidéo ou les réseaux sociaux.

Les chercheurs ont constaté que, parmi tous les supports digitaux utilisés, les adolescents qui passaient le plus de temps sur les réseaux sociaux et devant un écran de télévision étaient les plus susceptibles de ressentir des symptômes liés à la dépression. Aucune association de ce type n'a été faite avec les jeux vidéo.

Selon les auteurs de l'étude, trois aspects peuvent expliquer le lien entre réseaux sociaux/télévision et dépression. Le premier réside dans le fait de comparer sa propre existence à celles des autres à travers les posts publiés sur les différentes plateformes sociales et les images diffusées à la télévision.

"Les médias sociaux et la télévision sont des formes de médias qui exposent fréquemment les adolescents à des images d'autres adolescents ayant un corps parfait et un mode de vie plus excitant ou plus riche", explique Elroy Boers, chercheur post-doctoral au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal. 

Mieux informer les jeunes et leur famille

Le second consiste à chercher des avis qui correspondent à ses propres opinions et qui piègent l'utilisateur dans une sorte de spirale, poursuit Elroy Boers. "Plus l'état dépressif d'une personne influence ses choix de visionnement, plus le contenu est suggéré et fourni, et plus il est probable qu'elle sera continuellement exposée à un tel contenu, ce qui maintient et renforce la dépression."

Enfin, la troisième hypothèse suggère que le temps passé sur les réseaux sociaux remplace celui que l'on pourrait consacrer à des activités qui renforcent le moral, comme faire du sport ou se promener dans la nature.

Cette étude pourrait servir de base pour les messages de prévention sur la façon dont les jeunes et les familles choisissent de réglementer le temps passé devant les écrans afin de prévenir et de réduire les symptômes de la dépression, estiment les auteurs. Ces derniers reconnaissent toutefois que d'autres recherches sont nécessaires pour confirmer que l'exposition aux médias sociaux et à la télévision entraîne des taux élevés de dépression chez les jeunes. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une étude relie un excès de temps passé devant l'écran à un risque de surpoids chez les enfants
L'âge de la puberté, un indicateur de la future densité osseuse ?
Une étude montre que la combinaison cannabis-opiacés est associée à des taux élevés d'anxiété
Mort subite du nourrisson: des médecins strasbourgeois travaillent à un dépistage de bébés à risque
Respirer un air pollué serait aussi nocif pour les poumons que fumer un paquet de cigarettes par jour
Trop de café pourrait favoriser l'apparition des migraines
Stopper le tabac et surveiller son cholestérol réduirait les risques de démence
Un traitement antibactérien déjà disponible sur le marché pourrait aider à lutter contre le virus Ebola
Ils réussissent à imprimer des parties fonctionnelles du coeur
La micro-sieste : où la pratiquer, comment et quels bienfaits ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'homme de Neandertal avait développé l'oreille du surfeur pour pêcher
Le squelette d'une mérovingienne mis au jour à Cahors
Il neige du plastique dans les Alpes et l’Arctique
La NASA se prépare pour Mars dans un champ de lave en Islande
Virgin Galactic dévoile son nouveau centre de contrôle et annonce ses derniers tests
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.061 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.