ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 16 Décembre 2019

SANTE - Publié le 25/07/2019 à 16:30


Sauter le petit déjeuner pourrait favoriser les mauvaises habitudes alimentaires chez les ados


AFP

Faire l'impasse sur le premier repas de la journée peut entraîner de mauvaises habitudes et favoriser la prise de poids chez les adolescents, pointe une nouvelle étude.

Plusieurs mythes subsistent autour du petit déjeuner. Existe-il une heure idéale pour éviter la prise de poids ? Est-ce réellement le repas le plus important de la journée ? Il n'est pas rare que les (nombreuses) études consacrées au sujet se contredisent. Même si les nutritionnistes s'accordent à dire que l'importance de ce repas varie surtout en fonction des individus : certains en ont besoin tandis que d'autres peuvent s'en passer. 

Une nouvelle étude publiée dans Scientific Reports suggère toutefois un lien entre mauvaises habitudes alimentaires et risques accrus de surpoids chez les adolescents. En analysant les données de deux grandes enquêtes menées en Europe et au Brésil sur 3.528 adolescents de 2006 à 2007, des chercheurs de l'école de médecine de l'université de São Paulo en collaboration avec plusieurs instituts européens ont exploré la manière dont les comportements alimentaires peuvent influer sur le métabolisme et l'adiposité (masse graisseuse) des adolescents. 

Un questionnaire concernant les préférences alimentaires et le mode de vie a été remis à chaque participant, avec une mention spécifique invitant à préciser à quelle fréquence ils rataient le petit déjeuner. D'autres aspects ont été pris en compte comme la durée de sommeil et leur comportement alimentaire en situation de sédentarité, notamment lorsqu'ils passent du temps devant un écran. 

Rater le petit déjeuner pourrait favoriser le recours à la malbouffe

L'omission du petit déjeuner était le comportement prédominant associé à l'obésité chez les garçons européens et brésiliens et les filles européennes, même avec un apport de sommeil satisfaisant, notent les chercheurs. Selon les auteurs de l'étude, ne pas prendre de petit-déjeuner à la maison et avaler une collation sur le chemin de l'école ou à l'heure du déjeuner peut entraîner une alimentation déséquilibrée, ce qui rendrait potentiellement les adolescents vulnérables au gain de poids.

"En sautant le petit déjeuner, des millions d'enfants et d'adolescents du monde entier remplacent probablement un repas maison sain composé de produits laitiers, de céréales complètes et de fruits par des aliments hypercaloriques industrialisés de faible valeur nutritive, tels que les pâtisseries et les boissons sucrées, qui sont directement associés au développement de l'obésité", explique dans un communiqué l'épidémiologiste Elsie Costa de Oliveira Forkert, membre du service de médecine préventive de l'université de São Paulo et chercheuse principale de l'étude. 

Cette recherche ne peut pas assurer que le simple fait de sauter le petit déjeuner fait grossir puisque les résultats reposent uniquement sur des observations et sur des questionnaires remplis par les participants eux-mêmes. Mais elle met l'accent sur les dangers de la malbouffe et de la sédentarité chez les adolescents d'aujourd'hui.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
Une étude confirme les bienfaits du yoga pour soigner les douleur au dos et les troubles du sommeil
La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes
Vapotage: les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires
Une nouvelle souche rare du VIH enregistrée
La pneumonie tue un enfant toutes les 39 secondes
Un régime riche en fibres et en yaourt pourrait protéger du cancer du poumon
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Le Soleil vu de plus près: une cascade de surprises
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
Une nouvelle espèce de dinosaure, herbivore et court sur pattes, découverte en Equateur
Les orques ménopausées dopent la survie de leurs petits-enfants
 LES PLUS LUS 
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
L'antique tombe de la Dame de Vix, princesse celtique, ressurgit de la terre
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.077 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.