ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 7 Juillet 2020

RECHERCHE - Publié le 27/07/2019 à 15:47


Chez les filles, la puberté précoce favoriserait l'apparition des migraines


AFP

L'incidence de la migraine chez les enfants varie peu entre les garçons et les filles. Mais la puberté précoce chez les filles pourrait tout changer, démontrent des chercheurs américains de l'université de Cincinnati dans l'Ohio.

La migraine est une maladie qui se manifeste par des épisodes fréquents de maux de tête (ou céphalées) intenses, pouvant inclure une intolérance à la lumière et au bruit et s'accompagner de nausées et/ou de vomissements. Selon la Migraine Research Foundation, environ 10% des enfants en âge d'être scolarisés souffrent de migraine aux Etats-Unis. Cette incidence augmente de 23% chez les filles et de 8% chez les garçons à l'âge de 17 ans.

"Avant que les premières règles surviennent, l'incidence de migraines touche dans une moindre mesure les filles et les garçons de manière équitable", explique Vincent Martin, professeur de médecine interne générale  à l'université de Cincinnati et auteur principal de l'étude. 

Cette nouvelle recherche présentée mi-juillet lors du congrès annuel de l'American Headache Society montre que si la puberté survient plus tôt, le risque de migraine augmente. Les travaux ont porté sur 761 adolescentes âgées de 8 à 20 ans originaires de l'Ohio, de New York et de San Francisco. Les jeunes femmes ont été suivies pendant dix ans. 

Des migraines qui surviennent aux stades précoces de la puberté

Les volontaires ont rempli des questionnaires relatifs à leur statut de migraineuse. Parmi les personnes interrogées, 85 filles (11%) ont reçu un diagnostic de migraine, tandis que 53 (7%) souffraient probablement de migraine et 623 (82%) n'en souffraient pas.

Tous les 6 à 12 mois, les chercheurs ont guetté les signes pouvant indiquer le début de la puberté chez les participantes âgées entre 8 et 10 ans, que ce soit le développement des seins, la croissance des poils pubiens ou le début des menstruations. 

Les chercheurs ont constaté que les filles souffrant de migraine avaient déjà leurs règles et une poitrine développée en comparaison à celles qui n'avaient pas de migraine. En moyenne, le développement des seins s'est produit quatre mois plus tôt chez les migraineuses et les règles avaient commencé cinq mois plus tôt.

Si l'existence d'un lien entre migraine et menstruations est établie depuis longtemps, cette étude montre que l'apparition des céphalées peut se manifester aux stades les plus précoces de la puberté. 

"Notre étude suggère que la toute première exposition aux œstrogènes pourrait être le point de départ de la migraine chez certaines adolescentes", conclut le Dr Martin, qui va jusqu'à parler de "théorie de Big Bang de la migraine". 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Une vaste étude illustre les méfaits de la pollution de l'air sur la santé des seniors
Des médecins décrivent une pathologie similaire à Alzheimer
Covid-19: la dexaméthasone déjà utilisée à grande échelle en France, selon une infectiologue
Des chercheurs montrent les méfaits des boissons sucrées sur la santé féminine
Virus: en Chine, un possible vaccin se fabrique déjà à grande échelle
Coronavirus: résultats décevants d'un médicament contre l'arthrite
Vaccins anti-Covid-19: une centaine de projets, une dizaine à l'essai
COVID-19: aucune preuve que des patients guéris soient immunisés, dit l’OMS
Échec d’un essai clinique de l’antiviral remdesivir contre la COVID-19
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.