ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 17 Août 2019

SANTE - Publié le 05/08/2019 à 16:15


La micro-sieste : où la pratiquer, comment et quels bienfaits ?


Relaxnews

De plus en plus en vogue, la "micro-sieste" peut s'avérer précieuse pour recharger ses batteries quand on a un petit coup de mou. Voici quelques conseils pour la pratiquer. 

Dormir quelques minutes et être requinqué pour le reste de la journée. Voici le concept de la micro-sieste. On peut la pratiquer presque partout : à la maison, au bureau ou encore dans sa voiture. 

Pourquoi ça marche ?

Piquer un roupillon de 5 à 20 minutes permet d'offrir une séance de relaxation à son corps en relâchant ses muscles et en se débarrassant du stress emmagasiné au cours de la journée. Ce repos express est également connu pour accroître la concentration, la productivité et favoriser la bonne humeur. 

Selon deux études publiées dans le Journal of Sleep en 2008, une sieste éclair de 6 minutes améliorerait également les facultés cérébrales liées à la mémoire déclarative, qui permet de stocker les informations relatives à des faits et événements. 

Attention toutefois à ne pas dormir trop longtemps : au-delà de 20-30 minutes, l'organisme va entrer dans une phase de sommeil profond. Une sieste longue durée effectuée en pleine journée risque donc de perturber l'horloge biologique et d'entraîner une fatigue plus importante et un état de vigilance diminué que l'on appelle "inertie du sommeil".

Comment procéder ? 

Vous vous sentez fatigué avant une réunion importante ou vous conduisez depuis de longues heures ? Repérez un endroit calme et isolé. Dans l'idéal, allongez-vous en gardant les bras le long du corps, puis fermez les yeux et inspirez profondément. Si vous êtes au travail ou dans un lieu particulièrement lumineux, prévoyez un masque de sommeil. 

Pour être sûr de se réveiller, on peut dormir avec un accessoire dans la main comme un trousseau de clés ou un stylo. Au moment où votre corps et votre esprit lâcheront totalement prises pour sombrer dans un sommeil profond, l'objet tombera par terre, ce qui aura pour effet de vous réveiller. Une technique que le célèbre peintre catalan Salvador Dali, adepte de la micro-sieste, avait surnommée "le sommeil de la clé".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une étude relie un excès de temps passé devant l'écran à un risque de surpoids chez les enfants
L'âge de la puberté, un indicateur de la future densité osseuse ?
Une étude montre que la combinaison cannabis-opiacés est associée à des taux élevés d'anxiété
Mort subite du nourrisson: des médecins strasbourgeois travaillent à un dépistage de bébés à risque
Respirer un air pollué serait aussi nocif pour les poumons que fumer un paquet de cigarettes par jour
Trop de café pourrait favoriser l'apparition des migraines
Stopper le tabac et surveiller son cholestérol réduirait les risques de démence
Un traitement antibactérien déjà disponible sur le marché pourrait aider à lutter contre le virus Ebola
Ils réussissent à imprimer des parties fonctionnelles du coeur
La micro-sieste : où la pratiquer, comment et quels bienfaits ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'homme de Neandertal avait développé l'oreille du surfeur pour pêcher
Le squelette d'une mérovingienne mis au jour à Cahors
Il neige du plastique dans les Alpes et l’Arctique
La NASA se prépare pour Mars dans un champ de lave en Islande
Virgin Galactic dévoile son nouveau centre de contrôle et annonce ses derniers tests
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.065 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.