ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 18 Septembre 2019

RECHERCHE - Publié le 16/08/2019 à 13:59


Prescrire trop d'antibiotiques aux enfants pourrait leur faire plus de mal que de bien


AFP

Des chercheurs britanniques montrent que le fait d'administrer aux enfants plus de deux doses d'antibiotiques par an augmente de 30% la résistance aux traitements contre les otites ou les rhinopharyngites. 

"Les antibiotiques, c'est pas automatique". Ce célèbre slogan lancé en 2002 par les autorités de santé publique françaises n'a jamais été autant d'actualité, à l'heure où l'antibiorésistance est devenue "l'une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale", selon les termes employés par l'Organisation Mondiale de la Santé.

Une nouvelle étude anglaise menée par des chercheurs des universités d'Oxford, de Southampton et de Cardiff parue dans le Journal of General Practice a examiné les données électroniques de santé de plus de 250.000 enfants en bas âge (1 à 5 ans).

L'équipe de chercheurs qui a conduit les travaux a analysé le taux de prescription de traitements antibiotiques prescrits aux enfants pour soigner des infections aiguës des voies respiratoires telles que l'angine, la rhinopharyngite ou les otites.

Les résultats montrent que, sur les 114.329 enfants traités aux antibiotiques pour des infections aiguës des voies respiratoires, ceux à qui on a prescrit plus de deux doses par an présentaient une plus grande résistance aux traitements et étaient plus fréquemment admis à l'hôpital. 

"Lorsque les enfants reçoivent plus d'antibiotiques, la probabilité qu'ils consultent de nouveau un professionnel de la santé s'en trouve affectée et la charge de travail clinique augmente, même si la majorité des infections des voies respiratoires chez les enfants sont virales et ne devraient pas avoir bénéficié d'un traitement antibiotique", souligne Oliver van Hecke, professeur à l'université d'Oxford qui a dirigé l'étude.

Cette nouvelle recherche incite à faire prendre conscience que les enfants peuvent guérir d'un rhume ou d'une otite autrement qu'en suivant un traitement antibiotique. "D'autres recherches sont nécessaires pour améliorer la compréhension des mécanismes qui sous-tendent l'échec du traitement", précisent toutefois les auteurs de l'étude.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Dormir trop ou trop peu nuirait à la santé cardiaque
Découverte d’une seconde mutation génétique résistante au virus du sida
Vin rouge et flore intestinale, un lien trouvé dans une nouvelle étude
Pour se ressourcer, des chercheurs préconisent des pauses sans téléphone
Cancer du poumon : des chercheurs ont identifié deux voies distinctes de propagation
Deux traitements prometteurs contre le virus Ebola
Prescrire trop d'antibiotiques aux enfants pourrait leur faire plus de mal que de bien
Des scientifiques produisent une vodka de Tchernobyl non radioactive
Les lunettes de soleil à verres jaunes ne protégeraient pas les conducteurs nocturnes
Chez les filles, la puberté précoce favoriserait l'apparition des migraines
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
L'Etna à nouveau en éruption
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.055 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.