ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 18 Septembre 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 16/08/2019 à 14:15


Virgin Galactic dévoile son nouveau centre de contrôle et annonce ses derniers tests


AFP

La compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic a présenté jeudi ses nouveaux quartiers généraux dans l’État américain du Nouveau-Mexique et dévoilé le calendrier de ses derniers vols d’essai, s’approchant encore un peu plus de ses premiers vols commerciaux.  

La salle de contrôle de Virgin Galactic a été installée dans la base « Spaceport America », propriété du Nouveau-Mexique. Cette base a été officiellement « ouverte » en 2011 par le milliardaire britannique Richard Branson, qui a fondé Virgin Galactic en 2004.

Après des années de développement, retardé par un accident mortel en 2014, Virgin Galactic a créé un vaisseau spatial et a franchi la frontière de l’espace deux fois, mais encore jamais avec des clients payants, même si 600 personnes — y compris des célébrités hollywoodiennes — se sont inscrites pour le programme.

Le directeur général George Whitesides a confirmé à l’AFP qu’il s’attendait à ce que les premiers vols aient lieu « l’année prochaine ».

« Aujourd’hui était une grande journée », a-t-il expliqué. « C’est extraordinairement satisfaisant de voir toutes les pièces se mettre en place, les dernières retouches, le véhicule, le staff, l’endroit… et les clients ».

« Nous sommes extrêmement heureux d’en être arrivé là », a-t-il conclu.

Le même jour, Virgin Galactic a présenté à ses invités deux étages de « Spaceport America » « dédiés principalement aux opérations de vol ». Le complexe inclut également « des espaces communaux conçus pour être utilisés, dans le futur, par les clients de Virgin Galactic, leurs amis et leurs familles », a expliqué la compagnie dans un communiqué.

Cela « signifie que la base est maintenant fonctionnelle et capable de répondre aux demandes des vols affrétés par Virgin Galactic ».

L’entreprise a annoncé le mois dernier la levée prochaine de centaines de millions de dollars dans le but d’envoyer, enfin, ses premiers clients dans l’espace, d’ici un an.

Virgin Galactic offrira quelques minutes d’apesanteur à six passagers à la fois. Ils flotteront dans la cabine et verront la courbure de la Terre, sous un ciel noir, par de grands hublots.

Le pilote en chef de Virgin, l’Écossais Dave Mackay, a écrit sur un blogue que VMS Eve, le vaisseau porteur de Virgin, était arrivé sur la base et que les nouvelles phases de test allaient bientôt commencer.

Plus tard dans l’année, VMS Eve retournera en Californie pour « les tests finaux ».  

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
Jour J pour la mission lunaire indienne Chandrayaan-2
Une collision de satellites évitée par l'Agence spatiale européenne
Mission lunaire indienne: l'orbiteur et l'atterrisseur se séparent
L'Iran confirme une explosion dans un centre spatial
Le vaisseau transportant le robot russe Fedor s'est arrimé à l'ISS
De nouvelles photos de l'astéroïde Ryugu nous aident à comprendre la formation des planètes
La Russie lance avec succès un robot humanoïde dans l’espace
Découverte d'une deuxième planète autour de l'étoile Beta Pictoris
Une sonde indienne réussit à se placer en orbite lunaire
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
L'Etna à nouveau en éruption
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.042 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.