ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 7 Juillet 2020

RECHERCHE - Publié le 23/08/2019 à 15:05


Pour se ressourcer, des chercheurs préconisent des pauses sans téléphone


AFP

Si vous avez besoin de faire une pause pour recharger vos batteries pendant une journée de travail harassante, des chercheurs américains conseillent fortement de ne pas regarder votre smartphone.Cette nouvelle étude, menée par des chercheurs de l'Université Rutgers, a recruté 414 participants et leur a donné des jeux de lettres à résoudre.

Une fois que la moitié du temps était écoulée, de nombreux participants pouvaient prendre une pause. Pendant ce break, ils avaient le choix de remplir une liste de courses fictive soit sur leur téléphone, un écran d'ordinateur ou sur papier. Le reste des participants ne bénéficiait pas de pause.

Leurs résultats, parus dans le Journal of Behavioral Addictions, ont montré que les participants qui prenaient leur pause avec leur smartphone enregistraient le taux le plus élevé d'épuisement mental et figuraient parmi les sujets les moins à même de résoudre des jeux de lettres rapidement et correctement après leur pause.

Les participants qui prenaient leur pause sur les téléphone prenaient plus de temps (+19%) pour finir leurs jeux de lettres, et résolvaient moins de grilles (-22%) que les personnes qui prenaient leur pause sans combiné.

En effet, la rapidité et l'efficacité des participants qui recouraient à leur téléphone au cours de leur pause équivalait à celle des sujets qui ne bénéficiaient pas d'une pause.

Les chercheurs notent que les résultats montrent que l'utilisation du téléphone lors d'une pause empêche le cerveau de se recharger efficacement et peut entraîner de moins bons résultats et une moindre performance.

"L'acte de prendre son téléphone entre deux tâches devient de plus en plus fréquent. Il est important de connaître les coûts associés à cette pratique à chaque fois que l'on a un temps mort. Nous partons du principe que cela n'est pas différent des autres pauses -- mais le téléphone peut engendrer des taux accrus de distraction qui rendent plus difficile le retour à des tâches qui demandent de l'attention", a noté Terri Kurtzberg, co-auteur de l'étude.

"Les téléphones portables peuvent produire cet effet parce que le simple fait de regarder son téléphone active l'idée de regarder ses messages, de se connecter aux autres, d'accéder à de l'information en continu, et ce de manière différente que les autres écrans comme les ordinateurs fixes ou portables", a précisé la chercheuse.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Une vaste étude illustre les méfaits de la pollution de l'air sur la santé des seniors
Des médecins décrivent une pathologie similaire à Alzheimer
Covid-19: la dexaméthasone déjà utilisée à grande échelle en France, selon une infectiologue
Des chercheurs montrent les méfaits des boissons sucrées sur la santé féminine
Virus: en Chine, un possible vaccin se fabrique déjà à grande échelle
Coronavirus: résultats décevants d'un médicament contre l'arthrite
Vaccins anti-Covid-19: une centaine de projets, une dizaine à l'essai
COVID-19: aucune preuve que des patients guéris soient immunisés, dit l’OMS
Échec d’un essai clinique de l’antiviral remdesivir contre la COVID-19
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.068 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.