ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 18 Fevrier 2020

SCIENCE - Publié le 29/08/2019 à 15:16


Des scientifiques créent des lézards albinos grâce à des ciseaux génétiques


AFP

Une équipe de scientifiques de l’université de Géorgie aux États-Unis a réussi à éditer le génome de reptiles pour la première fois grâce aux ciseaux génétiques Crispr, créant des mini-lézards albinos.

La manipulation pourrait améliorer notre compréhension des problèmes de vue chez les humains, espèrent les chercheurs.

« Il existe peu d’approches et de méthodes pour manipuler les embryons de reptiles, contrairement à d’autres espèces », dit à l’AFP Doug Menke, coauteur de l’étude publiée mardi dans la revue scientifique Cell Press.

L’outil Crispr (Crispr-Cas9 de son nom complet) est largement utilisé sur les souris, les poules et certaines espèces de poissons et de grenouilles – il a même été utilisé sur des humains lors de la procédure controversée utilisée par un scientifique chinois pour donner naissance à des bébés résistants au virus VIH.

Ces ciseaux génétiques sont généralement utilisés sur des ovocytes fécondés, mais la technique est difficile à appliquer aux animaux qui pondent des œufs.

Chez les reptiles, il est difficile de savoir exactement quand un œuf est fécondé, car la femelle conserve le sperme du mâle pendant une relativement longue période avant la fécondation. Si on injecte Crispr trop tôt, il risque d’être gâché. Si on le fait trop tard, l’embryon aura trop grandi et sa membrane sera devenue trop dure pour être percée sans danger.

Les chercheurs se sont en revanche aperçus que la membrane transparente des ovaires leur permettait de voir les ovocytes qui allaient être bientôt fécondés. Ils ont injecté Crispr juste avant la fécondation, et cela a marché.

Mais pourquoi avoir choisi de rendre les lézards albinos ?

La première raison est évidente : « Si on voit un bébé lézard albinos, on sait que cela a marché », dit Doug Menke.

Ensuite, la suppression du gène de la tyrosinase visé provoque l’albinisme mais sans tuer l’animal.

Enfin, ces manipulations intéressent les chercheurs car les humains atteints d’albinisme ont souvent des problèmes de vue. En travaillant sur les lézards, ils espèrent apprendre comment le gène affecte le développement de la rétine.

« Chaque espèce a beaucoup de choses à nous dire, à condition qu’on prenne le temps de développer les bonnes méthodes pour modifier les gènes », conclut Doug Menke.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Eruption du Vésuve: découverte d'un fragment de cerveau vitrifié
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
Une nouvelle espèce de dinosaure, herbivore et court sur pattes, découverte en Equateur
Les orques ménopausées dopent la survie de leurs petits-enfants
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
La dépouille du philosophe Montaigne vraisemblablement découverte
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Les ossements de 14 mammouths découverts au Mexique
Des fossiles donnent de précieux indices sur notre évolution vers la marche
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
L'antique tombe de la Dame de Vix, princesse celtique, ressurgit de la terre
Les squelettes surnommés les amants de Modène étaient deux hommes
L'anémie en début de grossesse pourrait augmenter le risque d'autisme chez l'enfant
Se montrer plus extraverti pour se sentir mieux ?
Des chercheurs ont appris à des rats à jouer à cache-cache
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.066 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.