ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 18 Fevrier 2020

SCIENCE - Publié le 29/08/2019 à 15:35


Découverte d'un crâne vieux de 3,8 millions d'années


AFP

Un nouveau candidat pour le panthéon préhistorique ? Un crâne d'Australopithèque vieux de 3,8 millions d'années et "remarquablement complet" a été mis au jour en Ethiopie, une découverte qui bouscule une nouvelle fois notre vision de l'évolution.

"Ce crâne est l'un des plus complets des fossiles d'hominidés de plus de 3 millions d'années", explique à l'AFP Yohannes Haile-Selassie du Museum of Natural history de Cleveland (Etats-Unis), coauteur de deux études publiées mercredi dans la revue Nature.

Un atout qui pourrait lui valoir de "devenir une nouvelle icône de l'évolution humaine", juge Fred Spoor du Natural History Museum de Londres dans un commentaire. Et de rejoindre ainsi les célèbres "Toumaï", "Ardi" et "Lucy".

A titre de comparaison, "Toumaï" (un Sahelanthropus tchadensis), considéré par certains paléontologues comme le premier représentant de la lignée humaine, est vieux d'environ 7 millions d'années. Il a été mis au jour en 2001 au Tchad.

Ardi (pour Ardipithecus ramidus, une autre espèce d'hominidé) découvert en Ethiopie aurait 4,5 millions d'années et "Lucy", la très célèbre Australopithèque, découverte en Ethiopie en 1974, est âgée de 3,2 millions d'années.

D'autres fossiles d'Australopithèque, moins connus, datent d'au moins 3,9 millions d'années mais seules des mâchoires et des dents avaient été retrouvées. Sans "vieux" crâne, notre compréhension de l'évolution de ces hominidés éteints restait très partielle.

Découvert en février 2016 sur le site de Woranso-Mille, dans la région Afar en Ethiopie (à 55 km de là où a été découverte Lucy), ce nouveau fossile, appelé MRD, appartiendrait à un des tout premiers Australopithèques, appelés Australopithecus anamensis.

- "rêve devenu réalité" -

"Nous pensions que A. anamensis (MRD) se transformait progressivement en A. afarensis (Lucy) avec le temps", explique Stephanie Melillo du Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology en Allemagne, coauteur des deux études.

Mais voici que cette dernière découverte relance les dés, révélant que les deux espèces se seraient croisées dans les savanes de l'Afar pendant environ 100.000 ans.

"Cela change notre compréhension du processus d'évolution et soulève de nouvelles questions: étaient-ils en compétition pour la nourriture ou l'espace ?", s'interroge Stephanie Melillo.

Même s'il est tout petit, le crâne devait être celui d'un adulte, a priori masculin. Des reconstitutions faciales réalisées à partir des caractéristiques du fossile présentent un hominidé aux pommettes projetées vers l'avant, à la mâchoire proéminente, au nez épaté et au front étroit.

"C'est bon de pouvoir enfin mettre un visage sur un nom", s'enthousiasme la paléoanthropologue.

A la surprise des chercheurs, le crâne s'avère être un mélange de caractéristiques propres aux Sahelanthropus comme "Toumaï" et aux Ardipithecus comme Ardi mais aussi à d'autres d'espèces plus "récentes".

"Jusqu'à présent, il y avait un grand fossé entre les ancêtres humains les plus anciens, qui ont environ 6 millions d'années, et des espèces comme celle de 'Lucy', qui ont deux à trois millions d'années", raconte Stephanie Melillo pour qui cette découverte "relie l'espace morphologique entre ces deux groupes".

Le fossile n'a d'abord laissé entrevoir que sa mâchoire, "je n'en croyais pas mes yeux quand j'ai vu le reste du crâne" se souvient Yohannes Haile-Selassie qui décrit un moment "eureka", "un rêve devenu réalité".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Eruption du Vésuve: découverte d'un fragment de cerveau vitrifié
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
Une nouvelle espèce de dinosaure, herbivore et court sur pattes, découverte en Equateur
Les orques ménopausées dopent la survie de leurs petits-enfants
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
La dépouille du philosophe Montaigne vraisemblablement découverte
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Les ossements de 14 mammouths découverts au Mexique
Des fossiles donnent de précieux indices sur notre évolution vers la marche
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
L'antique tombe de la Dame de Vix, princesse celtique, ressurgit de la terre
Les squelettes surnommés les amants de Modène étaient deux hommes
L'anémie en début de grossesse pourrait augmenter le risque d'autisme chez l'enfant
Se montrer plus extraverti pour se sentir mieux ?
Des chercheurs ont appris à des rats à jouer à cache-cache
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.083 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.