ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 6 Juillet 2020

CIEL&ESPACE - Publié le 04/09/2019 à 15:34


Une collision de satellites évitée par l'Agence spatiale européenne


AFP

L'Agence spatiale européenne (ESA) a dévié de sa trajectoire un satellite d’observation des vents de l’atmosphère pour lui éviter une possible collision avec un de ses homologues de la constellation de SpaceX, destinée à fournir internet.

«L’ESA a effectué pour la première fois hier une manœuvre d’évitement (rehausse de son altitude) pour protéger son satellite #Aeolus d’une collision avec l’un des satellites de la constellation #Starlink de @SpaceX», a tweeté l’Agence spatiale européenne.

«Avec l’augmentation du nombre de satellites en orbite, notamment due aux méga-constellations comprenant plusieurs centaines, voire milliers de satellites, il va devenir indispensable de confier l’exécution des manœuvres d’évitement de collision à une intelligence artificielle», a ajouté l’ESA.

Si les satellites Starlink sont pour l’instant 60 à tourner autour de la Terre, Elon Musk, le patron de SpaceX, ambitionne d’en envoyer 12 000 afin de fournir le globe en internet haute vitesse.

«L’ESA a effectué 28 manœuvres d’évitement de collision en 2018 à cause d’un satellite inactif ou des fragments d’une collision précédente. Calcul des trajectoires, du risque de collision, des conséquences des différentes actions possibles… Ces manœuvres prennent beaucoup de temps», a poursuivi l’ESA sur son compte Twitter.

Un porte-parole de SpaceX a expliqué qu’un bogue a touché un système de communication, ne lui permettant pas d’être informé correctement d’une augmentation du risque de collision.Face à la multiplication des débris spatiaux en tout genre - on en dénombre plus de 20 000 en orbite autour de notre planète - l’ESA compte demander aux pays membres de l’organisation une augmentation significative de l’effort consacré à la sécurité de l’espace lors de la réunion du Conseil de l’ESA au niveau ministériel, en novembre, à Séville

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
La voie lactée brille au-dessus des ruines d'Ariha en Syrie
Un éclair de plus de 700 km au Brésil
Le tir de la fusée Vega à Kourou reporté à cause de la météo
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Le Soleil vu de plus près: une cascade de surprises
Débris, constellations et satellites-espions: l'enjeu de la surveillance de l'espace
Titan, un monde de plaines, de montagnes et de lacs
La sonde spatiale japonaise Hayabusa 2 va entamer son retour sur Terre
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.067 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.