ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 6 Décembre 2019

SCIENCE - Publié le 05/09/2019 à 16:36


Découverte d'une marche funèbre vieille de 550 millions d'années


AFP

Il y a 550 millions d'années, un curieux animal, mourait en laissant la trace de son dernier déplacement en héritage, offrant aux scientifiques l'opportunité de décrire un des tout premiers organismes doués de mouvement.

Appelé Yilingia spiciformis, l'animal ressemble à un "vers segmenté" (son corps est composé de plusieurs anneaux successifs, identiques). "L'animal possède deux côtés symétriques, une tête et une queue", explique à l'AFP le paléontologue Shuhai Xiao, de la Virginia Tech aux Etats-Unis.

Si de nombreuses traces de déplacement datant de l'Ediacarien (-635 à -542 millions d'années) wormont déjà été découvertes en Australie, aux États-Unis, au Canada, en Afrique, les fossiles des animaux qui pourraient en être les auteurs se font plus rares.

Or une équipe de chercheurs menée par Shuhai Xiao annonce avoir pu étudier une trace et son créateur, retrouvés ensemble dans les gorges du Yangtsé, dans le sud de la Chine, l'animal étant mort alors qu'il traçait sa route.

Il n'y a pas d'animaux vivants qui ressemblent vraiment à Yilingia spiciformis et les milles pattes "sont ce qu'on peut trouver de plus proche", ajoute le spécialiste.

Selon l'étude publiée mercredi dans la revue Nature, Yilingia spiciformis vivait il y a 550 millions d'années, pendant l'Ediacarien et serait "l'un des plus anciens animaux mobiles".

Une découverte rare étoffée d'une cinquantaine d'autres fossiles recueillis entre 2013 et 2018, soit identiques à l'animal soit identiques à sa trace.

Selon les chercheurs, l’animal vivait dans l'eau et devait mesurer 5 à 26 mm de largeur et jusqu’à 27 cm de longueur. Il serait constitué d'une cinquantaine de fragments identiques, chacun composé d'"un lobe central et de deux lobes latéraux pointant vers l'arrière".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
La dépouille du philosophe Montaigne vraisemblablement découverte
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Les ossements de 14 mammouths découverts au Mexique
Des fossiles donnent de précieux indices sur notre évolution vers la marche
Les animaux mâles sur-représentés dans les musées d'histoire naturelle
A Herculanum, des techniques de pointe révèlent la splendeur de maisons antiques
Une nouvelle espèce de crustacés découverte dans la gueule d'un requin-baleine
Aller sur la tombe de son maître ou garder son bébé mort... Quand les animaux font leur deuil
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Entrepôt high-tech pour livrer au plus vite du frais dans la ville qui ne dort jamais
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
Découverte au Japon d'une nouvelle espèce de dinosaure
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.066 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.