ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 20 Janvier 2020

SANTE - Publié le 06/09/2019 à 15:22


Cryothérapie: peu de bénéfices avérés mais des effets secondaires bien réels


AFP

La cryothérapie, technique qui consiste à exposer le corps à un froid intense pour traiter des douleurs ou des inflammations, n'offre que des bénéfices "modestes" mais comporte des risques bien réels, comme les brûlures, selon un rapport de l'Inserm.

Les résultats montrant un effet positif de la cryothérapie "sont modestes et mesurés uniquement à très court terme", selon ce rapport rendu public jeudi, dont les auteurs se basent sur les études publiées sur le sujet. Des études dont, en outre, "la qualité méthodologique (...) laisse beaucoup à désirer", selon eux.

Dans le cadre d'une cryothérapie ("thérapie par le froid"), le sujet est placé pendant 2 à 3 minutes dans des chambres ou des cabines dont la température peut descendre sous -110°C. Dans certains cas, la tête est exposée au froid, dans d'autres non.

"À l'origine destinée aux sportifs de haut niveau, afin de prévenir ou traiter les douleurs musculaires après l'exercice, cette pratique est désormais proposée dans le cadre de maladies inflammatoires ou neurologiques, voire en dehors de tout contexte pathologique", souligne l'Inserm.

Problème: "La cryothérapie corps entier pose d'authentiques problèmes de sécurité", selon le rapport, qui pointe "des effets secondaires bien réels". Parmi eux, des "brûlures locales au 1er ou 2e degré", des maux de tête ou des "urticaires chroniques au froid".

A l'extrême, "un cas de dissection de l'aorte abdominale" (déchirure de cette artère, qui constitue une urgence vitale) a même été décrit.

Le rapport appelle à des études plus poussées et une meilleure évaluation de la cryothérapie.

"Des mécanismes biologiques sont régulièrement proposés pour expliquer l'effet bénéfique du froid sur le corps. Ces explications sont diversement convaincantes et ne sont, en tous cas, pas suffisantes", selon ces travaux du Centre de Recherche en Epidémiologie et Santé des populations (CESP) de l'Inserm.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
Une étude confirme les bienfaits du yoga pour soigner les douleur au dos et les troubles du sommeil
La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes
Vapotage: les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires
Une nouvelle souche rare du VIH enregistrée
La pneumonie tue un enfant toutes les 39 secondes
Un régime riche en fibres et en yaourt pourrait protéger du cancer du poumon
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Le Soleil vu de plus près: une cascade de surprises
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
Une nouvelle espèce de dinosaure, herbivore et court sur pattes, découverte en Equateur
Les orques ménopausées dopent la survie de leurs petits-enfants
 LES PLUS LUS 
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
L'antique tombe de la Dame de Vix, princesse celtique, ressurgit de la terre
Les squelettes surnommés les amants de Modène étaient deux hommes
Se montrer plus extraverti pour se sentir mieux ?
L'anémie en début de grossesse pourrait augmenter le risque d'autisme chez l'enfant
Des chercheurs ont appris à des rats à jouer à cache-cache
Des chercheurs présentent une méthode pour détecter "plus efficacement" la maladie d'Alzheimer
Au fond d’une grotte, des astronautes s’entraînent pour l’espace
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.144 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.