ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 7 Juillet 2020

SANTE - Publié le 09/10/2019 à 16:07


Manger du poisson dès l'âge d'un an pourrait réduire le risque d'asthme et d'eczéma chez les enfants de six ans


AFP

Des travaux dirigés par l'hôpital universitaire St. Olav (Øya, Norvège) et l'université norvégienne des sciences et de la technologie (NTNU) suggèrent que faire manger du poisson le plus tôt possible aux enfants pourrait les prémunir de maladies allergiques telles que l'eczéma ou l'asthme.

Pour parvenir à cette déduction, les auteurs cette étude publiée dans le journal Nutrients ont comparé l'état de santé d'enfants qui ont mangé du poisson et/ou de l'huile de foie de morue plus d'une fois par semaine, depuis la période où ils étaient dans le ventre de leur mère jusqu'à l'âge de deux ans, comparé à ceux qui en mangeaient peu (c'est-à-dire moins d'une fois par semaine.)

Les données ont été extraites de l'enquête pédiatrique commencée dans les années 2000 sur la prévention des allergies chez les enfants dans la ville de Trondheim, en Norvège. Plus de 10.400 participants ont fourni des informations relatives au lien entre consommation de poisson et d'huile de foie de morue chez la mère et son enfant, tandis que 4.264 d'entre eux ont rempli des questionnaires spécifiant les maladies allergiques (asthme, eczéma, rhinite) survenues chez les enfants à l'âge de six ans.

Un risque d'asthme réduit de 40%

Selon les résultats, les enfants qui ont consommé du poisson plus d'une fois par semaine à l'âge de 1 an présentaient 28% moins de risques d'eczéma, - 40% d'asthme et -34% pour le rhume des foins. "Il semble que la consommation de tous les types de poissons soit bénéfique pour la santé, et pas uniquement les poissons gras", note la chercheuse Melanie Rae Simpson, qui a contribué à l'étude. La consommation d'huile de foie de morue au moins quatre fois par semaine à l'âge d'un an a également été associée à un risque moindre d'allergie à six ans, précise l'étude. 

"Nous n'avons trouvé aucun lien constant entre les résultats liés aux allergies et la consommation d'huile de foie de poisson ou de morue par les mères", précisent les chercheurs. Ces derniers en concluent que c'est lors de la première année de vie de l'enfant que l'effet préventif du poisson contre les maladies allergiques s'avère le plus efficace. 

Fin 2018, des travaux australiens publiés dans The Journal of Human Nutrition and Dietetics présentaient des résultats similaires et montraient que manger du poisson gras au moins deux fois par semaine avait contribué à réduire les risques d'asthme chez les enfants. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Des neuroscientifiques expliquent d'où vient le sentiment de solitude
Endométriose : des conséquences importantes sur la vie sociale et professionnelle des patientes
Augmenter sa consommation de vitamine K pour vivre plus longtemps ?
Avoir des personnes à charge aurait un impact sur la santé et la productivité au travail
Confinement: un quart des fumeurs a augmenté sa consommation de tabac
Le manque de sommeil pourrait augmenter la fréquence des crises d'asthme chez les jeunes adultes
Les Français ont mieux vécu le confinement grâce à... leur chien
Enfant autiste : un animal domestique peut alléger le stress familial
Les masques grand public, mode d'emploi
Complications inflammatoires, neurologiques, cardio: les mauvaises surprises de Covid-19
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.065 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.