ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 15 Décembre 2019

RECHERCHE - Publié le 20/11/2019 à 17:44


Le recours au cannabis serait peu efficace pour réduire la consommation d'opioïdes chez les patients dépendants


AFP

Une équipe de chercheurs canadiens a passé plusieurs études en revue afin de déterminer si le cannabis pouvait constituer une porte de sortie pour les patients dépendants aux opioïdes sevrés à la méthadone.

Mais les résultats de l'enquête ne montrent pas de preuve solide quant au rôle salvateur du cannabis dans ce cas de figure précis. La crise des opiacés fait rage aux Etats-Unis avec, depuis le milieu des années 2010, plus de 50.000 décès par overdose. Le Canada, qui compte plus de 10.000 morts liées à la prise de ces drogues (héroïne, morphine, tramadol, codéine, oxycodone, fentanyl) utilisées illicitement pour soulager les douleurs chroniques est également concerné par ce fléau de santé publique. 

La récente légalisation du cannabis à usage récréatif au Canada ainsi que dans plusieurs états américains laissait supposer une réduction de la consommation d'opiacés au profit du cannabis thérapeutique, reconnu lui aussi pour ses effets antidouleurs.

Mais une méta-analyse récemment publiée dans le Canadian Medical Association Journal et soutenue par The Canadian Institutes of Health Research (l'Institut de recherche en santé du Canada) met en lumière le manque de preuve évidente des bienfaits supposés du cannabis médical pour contrer la crise des opiacés.

Des chercheurs de l'université McMaster (Ontario, Canada) ont passé 23 recherches en revue, dont une méta-analyse comprenant six études avec un nombre total de 3.676 participants portant sur la consommation de cannabis pendant le traitement de sevrage à la méthadone. 

L'équipe a constaté que les personnes qui consomment du cannabis pendant un traitement de sevrage ne consommaient pas moins d'opioïdes. De surcroit, cela ne les rendait pas plus susceptibles de prolonger le traitement jusqu'à la fin, notent les chercheurs. 

"Nous n'avons trouvé aucun consensus parmi les études montrant que la consommation de cannabis est associée à une réduction de la consommation d'opioïdes ou à une plus longue rétention du traitement lorsqu'il est utilisé pendant le traitement de sevrage à la méthadone chez les patients atteints d'un trouble de consommation d'opioïdes", précisent les auteurs de l'étude.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Comment la recherche nobélisée prolonge la vie de malades du cancer
Le recours au cannabis serait peu efficace pour réduire la consommation d'opioïdes chez les patients dépendants
Des chercheurs ont appris à des rats à conduire des mini-voitures
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
L'infertilité masculine et le cancer de la prostate pourraient avoir des causes communes selon une étude
Des chercheurs ont appris à des rats à jouer à cache-cache
L'anémie en début de grossesse pourrait augmenter le risque d'autisme chez l'enfant
Des chercheurs présentent une méthode pour détecter "plus efficacement" la maladie d'Alzheimer
Dormir trop ou trop peu nuirait à la santé cardiaque
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Le Soleil vu de plus près: une cascade de surprises
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
Une nouvelle espèce de dinosaure, herbivore et court sur pattes, découverte en Equateur
Les orques ménopausées dopent la survie de leurs petits-enfants
 LES PLUS LUS 
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.068 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.