ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 4 Juin 2020

SANTE - Publié le 30/04/2020 à 10:10


Enfant autiste : un animal domestique peut alléger le stress familial


AFP

Les familles dans lesquelles ont été dépistés des enfants autistes pourraient penser à adopter un animal domestique pour améliorer l'atmosphère familiale, notent des scientifiques américains.

Cette nouvelle étude, menée par une équipe de l'Université du Missouri, a suivi 764 familles d'enfants atteints de troubles du spectre de l'autisme (TSA) et les a interrogés sur les bienfaits et les inconvénients de posséder un chien ou un chat.

Leurs résultats, repris par la revue Journal of Autism and Developmental Disorders, ont montré que bien qu'un animal pouvait entraîner des responsabilités supplémentaires, un animal domestique pouvait aussi alléger le stress parental. De plus, tant les parents que les enfants rapportaient des liens plus forts avec leur animal. En fait, les parents qui avaient adopté plus d'animaux domestiques (à la fois un chien et un chat) rapportaient plus de bienfaits que ceux qui ne possédaient qu'un chien ou un chat. De plus, les parents qui percevaient plus d'avantages rapportaient aussi une moindre charge de stress.

Les réponses des participants ont aussi révélé que les propriétaires de chiens rapportaient plus de bienfaits que ceux qui avaient adopté un chat. De plus, les parents qui enregistraient des revenus plus bas rapportaient des bienfaits plus importants d'avoir un animal et des liens plus forts entre leurs enfants et l'animal de la famille.

Comme les parents d'enfants atteints d'autisme confient souffrir de plus de stress que ceux dont les enfants n'ont pas ces troubles, leurs résultats suggèrent qu'un animal domestique pourrait aider à réduire les sentiments d'accablement et offrir une source de réconfort pour toute la famille.

"Etant donné que les caractéristiques des troubles du spectre de l'autisme sont vastes, il peut être difficile d'identifier les interventions largement bénéfiques", a expliqué l'auteur Gretchen Carlisle. "Certains des principaux défis auxquels doivent faire face les enfants atteints d'autisme comprennent l'anxiété et les difficultés de communication. Comme les animaux domestiques peuvent aider à augmenter les interactions sociales et abaisser l'anxiété, nous avons trouvé qu'ils aident non seulement à offrir du réconfort et du soutien aux enfants autistes, mais aussi à leurs parents."

Pour les parents qui pensent à adopter un animal de compagnie, le professeur Carlisle recommande d'inclure les enfants dans le processus de décision et de s'assurer que la personnalité de l'animal soit adaptée à celle de l'enfant.

"Certains enfants autistes ont des sensibilités particulières, donc un gros chien bruyant hyperactif pourrait entraîner une surcharge sensorielle chez certains enfants, alors qu'un chat bien calme pourrait être plus adapté", a ajouté le professeur Carlisle. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Confinement: un quart des fumeurs a augmenté sa consommation de tabac
Le manque de sommeil pourrait augmenter la fréquence des crises d'asthme chez les jeunes adultes
Les Français ont mieux vécu le confinement grâce à... leur chien
Enfant autiste : un animal domestique peut alléger le stress familial
Les masques grand public, mode d'emploi
Complications inflammatoires, neurologiques, cardio: les mauvaises surprises de Covid-19
Une maladie peut-être liée au coronavirus touche des enfants au Royaume-Uni
Une étude suggère que le Covid-19 ne serait pas sexuellement transmissible
Coronavirus: une vacherie qui réserve des surprises
Deux chats malades du coronavirus à New York
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les lampes à UV lointains, future arme antivirus dans les lieux publics?
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Durant la pandémie, les concerts continuent, dans des jeux vidéos
Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.047 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.