ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 6 Juillet 2020

PLANETE - Publié le 18/06/2020 à 13:40


Pollution dans l'Arctique russe: le nettoyage en surface terminé


AFP

Le nettoyage du carburant à la surface d'une rivière, polluée fin mai par une fuite d'hydrocarbures sans précédent dans l'Arctique russe, a été achevé, ont indiqué mardi soir les autorités russes.

"La phase active de collecte du mélange eau-carburant à la surface de la rivière est terminée. Les travaux se poursuivent pour nettoyer les petits plans d'eau (alentour), ainsi que pour traiter le rivage", a indiqué le ministère des Situations d'urgence, cité par les agences russes.

"Il est nécessaire de continuer à surveiller la situation environnementale pour prendre immédiatement des mesures supplémentaires si nécessaire", a déclaré le ministre, Evguéni Zinichev, ajoutant qu'il fallait "maintenant penser à restaurer l'environnement".

Sur place la semaine dernière, le directeur général de Transneft Sibérie, Victor Bronnikov, avait déclaré à l'AFP que le "nettoyage complet va prendre des années".

Le 29 mai, 21.000 tonnes de carburant que contenait le réservoir d'une centrale thermique appartenant au géant minier Norilsk Nickel se sont déversées dans l'Ambarnaïa et les terrains proches de cette rivière, teintant les cours d'eau en pourpre.

Le président russe Vladimir Poutine a alors décrété l'état d'urgence. Selon les agences russes, le ministère des Situations d'urgence aurait proposé de réduire le niveau d'urgence du site à partir du 20 juin.

Le ministère a également indiqué avoir installé des barrages flottants et absorbants pour empêcher l'entrée de la pollution dans le lac de Piassino, ajoutant que des tests quotidiens étaient menés dans les cours d'eau voisins.

Le gouverneur du territoire concerné avait affirmé la semaine dernière que la pollution avait atteint le lac de Piassino, à partir de l'Ambarnaïa, et évoqué la possibilité qu'elle se propage jusqu'à la mer arctique de Kara.

Norilsk Nickel a pour sa part démenti la pollution de ce lac.

L'entreprise estime que l'accident a probablement été provoqué par le dégel du pergélisol -ou permafrost-, conséquence du changement climatique, qui aurait entraîné l'effondrement des piliers soutenant la citerne.

Cette fonte sous les effets du réchauffement de la planète est considérée en Russie comme un défi majeur car elle fragilise toutes les villes et les infrastructures, notamment minières, gazières et pétrolières, bâties dessus depuis des décennies.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Thaïlande: de rares images montrant le cruel dressage des éléphants à touristes
La ruée vers la lavande de millions d'abeilles
Nouveau cas d'empoisonnement présumé de tigre de Sumatra en Indonésie
Réchauffement 3 fois plus rapide au Pôle Sud que dans le reste du monde
Des agriculteurs dénoncent l'attaque d'animaux vivants par des vautours
Taïwan: un panda géant offert par la Chine donne naissance à un deuxième petit
Pollution dans l'Arctique russe: le nettoyage en surface terminé
Protection des abeilles: une ONG dépose un recours contre la Commission européenne
Des bulles de savon pour polliniser des arbres fruitiers
Galapagos: Diego, la tortue qui a sauvé son espèce, de retour sur son île
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.070 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.