ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 6 Juillet 2020

SCIENCE - Publié le 30/06/2020 à 02:07


Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests


AFP

La pratique est légale mais insoutenable pour les familles: la France est le seul pays au monde, avec les Etats-Unis, à autoriser l'utilisation des corps donnés à la science dans la recherche en biomécanique, donc les "crash tests" commandés par l'industrie automobile.

Si la majorité des quelques 2.500 dons annuels de corps à la science servent à la formation des médecins ou à des projets de recherche médicale, moins d'1% ont été utilisés jusqu'en novembre dernier dans le cadre de la recherche en accidentologie, selon les informations de l'AFP.

Le Centre européen d'étude de sécurité et d'analyse des risques (CEESAR), basé à Nanterre, avait ainsi passé une convention unique en Europe avec le centre de don du corps à la Science de l'université Paris-Descartes, fermé depuis novembre.

Ce "temple de l'anatomie française", au centre d'un vaste scandale sur les conditions indignes de préservation et d'utilisation des quelques 200 corps reçus chaque année, fournissait jusqu'à une vingtaine de corps annuellement au CEESAR.

Celui-ci compte 26 salariés dont neuf ingénieurs spécialisés en "biomécanique", a indiqué à l'AFP son directeur, Philippe Chrétien, dont les activités sont désormais totalement à l'arrêt.

"Nos protocoles d'expérimentation étaient envoyés au Centre du don du corps et nous demandions la mise à disposition ainsi que l'organisation du retour des sujets, il n'y avait aucune cession, donc notre convention s'inscrivait parfaitement dans le cadre juridique", détaille M. Chrétien.

Les constructeurs Renault/PSA, Toyota mais aussi la Direction Générale de l'Armement (DGA) sont les principaux clients et membres du CEESAR.

Le centre leur fournit, après des tests sur des sujets humains, des études de modélisation qui permettront par la suite de développer des mannequins les plus fidèles possibles pour réaliser à proprement dit des "crash tests", indispensables à l'élaboration des modèles de véhicules.

Le CEESAR travaillait notamment avant l'interruption de son activité, suite à la fermeture du CDC, sur la résistance des ligaments en cas d'impact sur un genou. Il a également développé des expériences ayant servi à modéliser des impacts d'airbag ou la résistance de ceintures de sécurité, fait valoir le CEESAR.

"Nous sommes menacés de disparition et nous étions une spécificité unique au monde. Maintenant, il va falloir, par défaut, se tourner vers les Etats-Unis", déplore M. Chrétien.

Outre-Atlantique, la biomécanique est pratiquée au sein de nombreux laboratoires universitaires. Le cadre du don du corps à la science, y est également beaucoup plus souple qu'en France.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
Don du corps à la science, anatomie d'une pratique opaque
Les ancêtres des crocodiles auraient marché sur deux pattes, selon une étude
Pourquoi les berniques collent-elles si fort aux rochers ?
Les humains sont capables de décrypter les cris des chimpanzés
Le plus vieil oeuf de l’Antarctique a été pondu par un énorme reptile marin
Eruption du Vésuve: découverte d'un fragment de cerveau vitrifié
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.076 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.