ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 6 Juillet 2020

SCIENCE - Publié le 30/06/2020 à 02:09


Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking


AFP

La Norvège a lancé vendredi les travaux visant à excaver un bateau viking, le premier à être déterré dans le pays depuis plus de 100 ans, une découverte rare susceptible d'aider à accroître les connaissances sur cette époque.

Enfoui à environ 50 cm sous terre dans un tumulus recouvrant une sépulture viking, le bateau de Gjellestad, du nom de la localité où il repose dans le sud-est du royaume, avait été détecté en 2018 grâce à un radar à pénétration de sol.

Les restes étant dans un très mauvais état selon les premières observations, les autorités norvégiennes ont décidé de les mettre au jour rapidement avant une dégradation complète.

Seuls trois bateaux vikings en bon état de conservation ont été découverts dans le passé en Norvège, la dernière excavation remontant à 1904 avec le bateau d'Oseberg. Tous trois sont aujourd'hui exposés dans un musée près d'Oslo.

"Avec si peu de bateaux découverts, un nouveau bateau viking aura un grand impact sur la compréhension des bateaux eux-mêmes, mais fournira aussi des informations précieuses pour comprendre la période historique dans son ensemble", a souligné l'archéologue Knut Paasche de l'Institut norvégien pour la recherche sur le patrimoine culturel (Niku), dans un communiqué.

A l'âge des Vikings au cours duquel ces guerriers et marchands d'Europe du Nord ont sillonné les mers entre les VIIIe et XIe siècles, il était de coutume d'enterrer les rois et dignitaires à bord d'un bateau hissé à terre et enseveli, avec des objets, sous un monticule.

"Le bateau de Gjellestad est une découverte d'une importance nationale et internationale exceptionnelle", a fait valoir dans un communiqué distinct le ministre de la Culture, Sveinung Rotevatn, qui a donné les premiers coups de pelle.

Les travaux d'excavation doivent durer cinq mois, selon les archéologues.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
Don du corps à la science, anatomie d'une pratique opaque
Les ancêtres des crocodiles auraient marché sur deux pattes, selon une étude
Pourquoi les berniques collent-elles si fort aux rochers ?
Les humains sont capables de décrypter les cris des chimpanzés
Le plus vieil oeuf de l’Antarctique a été pondu par un énorme reptile marin
Eruption du Vésuve: découverte d'un fragment de cerveau vitrifié
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.084 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.