ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 9 Août 2020

RECHERCHE - Publié le 31/07/2020 à 16:10


Des chercheurs d'Harvard fournissent une explication sur la perte d'odorat liée au Covid-19


AFP

Selon une étude américaine, la perte de l'odorat associée au Covid-19 serait activée par un récepteur de la cavité respiratoire permettant au virus de s'introduire dans les cellules humaines. Cette découverte suggère que ce type de symptôme pourrait davantage résulter d'une infection respiratoire que neurologique. 

On sait désormais que la perte d'odorat (ou anosmie) représente l'un des symptômes les plus courants d'une infection au Covid-19. Mais les raisons de ce phénomène impliquées dans le mécanisme du virus restent mal connues. Une nouvelle recherche parue dans Science Advances et conduite par des scientifiques américains de l'université de Harvard fournit toutefois un début d'explication. 

Les auteurs de ces travaux se sont basés sur deux théories existantes liées à l'anosmie pour tenter de comprendre d'où venait ce symptôme de Covid-19 : soit par les muqueuses de la fosse nasale, soit par un dérèglement cérébral.

Au cours de leurs recherches, les scientifiques ont constaté que le SARS-CoV-2 pénètre dans la cavité nasale par le biais d'une enzyme appelée récepteur ACE 2, exprimée dans des cellules qui fournissent un soutien métabolique et structurel aux neurones sensoriels olfactifs. 

"Nos conclusions indiquent que le nouveau coronavirus modifie l'odorat des patients non pas en infectant directement les neurones, mais en affectant la fonction des cellules de soutien", a expliqué dans un communiqué l'auteur principal de l'étude, Sandeep Robert Datta, professeur associé de neurobiologie à l'Institut Blavatnik de la Harvard Medical School.

"Je pense que c'est une bonne nouvelle, car une fois que l'infection disparaît, les neurones olfactifs ne semblent pas avoir besoin d'être remplacés ou reconstruits à partir de zéro", poursuit le chercheur, tout en appelant à la prudence : "Nous avons besoin de plus de données et d'une meilleure compréhension des mécanismes sous-jacents pour confirmer cette conclusion". 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les antalgiques ne serviraient à rien contre la douleur chronique primaire
Des chercheurs en bonne voie pour détecter le Covid-19 dans l'air expiré
Des chercheurs d'Harvard fournissent une explication sur la perte d'odorat liée au Covid-19
Repérer les risques d'Alzheimer dès l'âge de 20 ans ? C'est possible, affirment des chercheurs
La présence d'un anticorps pourrait expliquer pourquoi certaines femmes font des fausses couches à répétition
Une recherche sur les survivants d'Ebola nous en apprend plus sur les séquelles à long terme du virus
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Une vaste étude illustre les méfaits de la pollution de l'air sur la santé des seniors
Des médecins décrivent une pathologie similaire à Alzheimer
Covid-19: la dexaméthasone déjà utilisée à grande échelle en France, selon une infectiologue
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Virgin Galactic table sur un premier vol touristique au premier trimestre 2021
L'Egypte invite Musk après un tweet sur les pyramides construites par des extra-terrestres
Pacifique: trois naufragés sauvés par leur SOS écrit sur la plage
Les antalgiques ne serviraient à rien contre la douleur chronique primaire
SpaceX a ramené sur Terre deux astronautes, une première
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.052 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.