ACCUEIL | FLUX RSS Vendredi 25 Septembre 2020

SEXO - Publié le 08/09/2020 à 23:03


Pour rester en forme faites l'amour pas du sport


Relaxnews

Sportifs du dimanche, ne culpabilisez plus ! La pratique d'une activité physique, bien que largement conseillée par les autorités sanitaires, n'est pas l'unique possibilité de rester en forme. Faire l'amour présente également de nombreux bénéfices pour la santé... et le moral. Alors on s'y met quand ? 

Si la crise sanitaire, et davantage encore le confinement, ont largement contribué à remettre hommes et femmes au sport - et c'est une bonne nouvelle -, certains restent réfractaires à toute activité pouvant accélérer de manière significative leur rythme cardiaque. Ceux-là n'ont certainement pas vu l'occasion de s'adonner à une pratique pourtant loin d'être déplaisante : faire l'amour. Vous ne saviez pas que le sexe regorgeait de bénéfices pour la santé ? Et pourtant...

Des câlins pour protéger votre coeur

Avoir une activité sexuelle bien remplie aiderait à lutter contre les maladies cardiovasculaires. Ce sont les scientifiques qui le disent ! Une étude publiée en 2010 dans l'American Journal of Cardiology a notamment montré que les hommes qui font régulièrement l'amour présentent 45% de risque en moins de développer des maladies cardiaques par rapport à ceux qui ne s'y adonnent qu'une seule fois par mois ou moins. Plus de 1.000 hommes ont été inclus dans ces recherches, soit un panel assez restreint qui exclut en toute logique les femmes; ce qui n'empêche pas d'en dégager des résultats significatifs.

En 2018, c'est la Fédération Française de Cardiologie (FFC) qui communiquait sur le sujet. "Comme nous le rappelle le Pr François Carré, cardiologue au CHU de Rennes et ambassadeur de la FFC, 'les bénéfices d'une activité sexuelle régulière pour le cœur sont multiples : un rapport sexuel représente un effort physique modéré comparable à la montée de 20 marches à bonne allure. Comme toute activité physique, il contribue à muscler le myocarde, c'est-à-dire le muscle cardiaque, ce qui permet d'éliminer les toxines de l'organisme'", peut-on lire dans un communiqué de la Fédération.

Le sexe, un allié contre la douleur 

Le fameux cliché du mal de tête qui empêche de faire l'amour pourrait prochainement disparaître. Le sexe pourrait avoir une action bénéfique sur certaines douleurs comme les maux de dos et de tête. Une chose rendue possible au moment de l'orgasme où sont libérées plusieurs hormones comme la sérotonine, la dopamine et l'endorphine. C'est cette dernière qui aurait un pouvoir analgésique, réduisant de fait significativement la sensation de douleur.

S'il n'est pas question de soigner tel ou tel mal par le sexe, il apparaît néanmoins que l'amour peut vous soulager de la meilleure des façons. Des chercheurs de l'université de Münster ont également fait ce constat dans une étude consacrée aux patients migraineux, publiée en 2013. Deux personnes sur trois ont noté une amélioration de leur crise migraineuse, tandis qu'un tiers a observé une aggravation des symptômes.

Notons d'ailleurs que les hormones libérées durant l'orgasme contribuent également à lutter contre le stress et la déprime.

Le plaisir plus efficace que le botox ?

Et pour ne rien gâcher, faire l'amour pourrait également être une véritable cure de jouvence. Exit botox et crèmes anti-rides, la lutte contre le vieillissement se passe sous la couette. C'est en tout cas ce qu'a fait savoir le neuropsychologue écossais David Weeks du Royal Edinburgh Hospital. Conduite auprès de 3.500 hommes et femmes pendant une décennie, son étude conclut que faire l'amour trois fois par semaine permettrait de paraître 7 ans plus jeune en moyenne. Encore un coup des endorphines.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les hommes se masturbent trois fois plus que les femmes
Pour rester en forme faites l'amour pas du sport
L'érobotique, une solution pour la sexualité et le bien-être des astronautes
Les hommes consultent de plus en plus pour une baisse de libido
Le mariage ne fait pas nécessairement le bonheur
Les hommes écolos séduisent plus, et c'est prouvé !
Aux Etats-Unis, les adolescents LGBTQ+ sont deux fois plus exposés au harcèlement scolaire que les autres
Les comportements sexuels à risque chez les adolescents peuvent être réduits grâce à l'implication des parents
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants transgenres se sentent autant garçons ou filles que les enfants non trans
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des robots de la taille d'un cheveu peuvent marcher à quatre pattes
Une bactérie pourrait survivre à un voyage interplanétaire
Planète bleue: une étude propose une nouvelle théorie sur l'origine de l'eau sur Terre
Un trou noir d'un nouveau type découvert par ondes gravitationnelles
En Suède, le succès grandissant des maisons miniatures Anonymouse
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.093 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.