ACCUEIL | FLUX RSS Samedi 15 Mai 2021

INSOLITE - Publié le 14/05/2020 à 15:16


Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant


AFP

En Antarctique, les manchots royaux produisent via leurs excréments un montant "extrême" de protoxyde d'azote, ou gaz hilarant, lequel joue un rôle important dans la destruction de la couche d'ozone, selon une étude de chercheurs danois rendue publique jeudi.

"Le guano des pingouins produit des niveaux significativement élevés de protoxyde d'azote autour de leurs colonies", a relevé un des responsables de l'étude, Bo Elberling, professeur de géosciences à l'Université de Copenhague.

Ce gaz à effet de serre a un effet euphorisant, ce qui a rendu les chercheurs sur le moment un peu "timbrés", a indiqué l'Université danoise dans un communiqué.

"Les émissions maximales sont environ 100 fois plus élevées que dans un champ danois récemment fertilisé. C'est vraiment intense - notamment parce que le protoxyde d'azote est 300 fois plus polluant que le CO2", a expliqué le chercheur.

Cette haute proportion s'explique par l'alimentation des pingouins qui se nourrissent principalement de poissons et de krill lesquels contiennent beaucoup d'azote.

Après ingestion et digestion, l'azote se retrouve dans les excréments des pingouins et mélangé aux bactéries du sol la substance devient protoxyde d'azote.

"Les émissions de protoxyde d'azote dans ce cas ne sont pas suffisantes pour avoir un impact sur le budget énergétique global de la Terre (mais) nos conclusions contribuent à de nouvelles connaissances sur la façon dont les colonies de pingouins affectent l'environnement", a noté M. Elberling.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Australie: un mouton délesté de son pelage de 35 kg
Royaume-Uni: un rat détecteur de mines récompensé pour sa bravoure
En Suède, le succès grandissant des maisons miniatures Anonymouse
L'Egypte invite Musk après un tweet sur les pyramides construites par des extra-terrestres
Pacifique: trois naufragés sauvés par leur SOS écrit sur la plage
En Bavière, des cigognes empêchent la bière de couler
Tenues légères, danses vulgaires: la Chine tance 10 sites web
Japon: une attraction de maison hantée en mode drive-in face au virus
Tanzanie: un mineur devient millionnaire avec deux morceaux de tanzanite
Virus: panique en Australie, le papier toilette à nouveau rationné
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les T-Rex adolescents ont évincé les espèces de dinosaures plus petites, selon une étude
Italie: découverte d'un char de l'époque romaine près de Pompéi
Australie: un mouton délesté de son pelage de 35 kg
La Russie lance son premier satellite de surveillance de l'Arctique
Dès 2022, un satellite Franco-Chinois pour observer la jeunesse de l'univers
 LES PLUS LUS 
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Comment le cerveau accroît ou diminue la perception de la douleur
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2021 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.046 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.